Accueil ActualitésActualités Altcoin

Le Venezuela affirme que les “experts internationaux” approuvent le Petro

Par Tim Alper
Le Venezuela affirme que les “experts internationaux” approuvent le Petro 101
A moment from the meeting with the \"international experts\". Source: Twitter

Le gouvernement du Venezuela affirme avoir organisé un séminaire international sur les technologies blockchain et sur les cryptomonnaies à Caracas, auquel ont participé des experts étrangers qui se sont penchés sur la cryptomonnaie Petro, financée par l'État.

Selon la chaîne de télévision nationale Tele Sur, mais également selon les tweets du gouvernement, des experts chinois, russes, luxembourgeois, espagnols et mexicains étaient présents à l’événement. Le cabinet du président a cité Lluís Mas Luque, chef de l’entreprise espagnole Blockchain Institute & Technology, qui a des filiales à Barcelone et à Madrid; selon Mas Luque, Petro "représente un triomphe sur" les systèmes financiers conventionnels.

Mas Luque et d’autres ont pu visiter le « siège » gouvernemental de Petro. L’Espagnol aurait dit qu’il était « surpris par l’ampleur de la puissance du projet ».

Le président vénézuélien Nicolás Maduro a tweeté :

Traduction : « Des experts du monde entier voient Petro comme un projet innovant qui ouvrira des portes sur la croissance économique. Je partage les impressions de Lluís Mas Luque, directeur général de Blockchain et participant à cette rencontre internationale sur les cryptos. »

Bien qu'une grande partie du monde ait refusé de faire des affaires en utilisant le Petro - le président des États-Unis, Donald Trump, ayant imposé une série de sanctions prohibitives aux entités utilisant cette devise supportée par du pétrole - le gouvernement vénézuélien affirme avoir le soutien des dirigeants politiques et du monde des affaires en Colombie, au Brésil, au Japon, en Chine, en Palestine, en Espagne et à Saint-Vincent-et-les Grenadines.

Le cabinet du président a déclaré que parmi les conférenciers de l’événement, ont été accueillis Nilhan de Mel, associé à la direction de l’entreprise Crypto Genesis basée au Sri Lanka, et Alex Sicart Ramos, fondateur de Shasta, une plateforme en pair-à-pair dans le domaine de l’énergie en Espagne.

Les organisateurs de l’événement affirment que les participants pouvaient utiliser des tokens Petro pour acheter des marchandises à thème Petro, et qu’ils pouvaient également payer leur entrée à la billetterie, cette dernière acceptant les paiements en Petro.

On entend souvent dire que Petro est la plus récente tentative du Venezuela pour contourner les sanctions internationales qui ont fait plonger le pays dans une crise économique. Les autorités nationales avaient également annoncé dans le passé qu’elles avaient l’intention d’utiliser Petro afin de « construire des villas pour les sans-abris ». Cependant, plusieurs sites classant et évaluant les cryptos estiment que le Petro est une arnaque.

Cette dynamique pro-crypto au Venezuela semble se poursuivre à un bon rythme, alors que la grande surface Traki, surnommée « le Walmart du Venezuela » par certains, a récemment annoncé qu’elle accepterait les paiements en plusieurs cryptomonnaies, dont Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum, Litecoin et Dash.

La chaîne possède environ 50 succursales à travers le pays et vend entre autres des articles d'épicerie, des vêtements et des appareils ménagers.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles