BTC 3.53%
$60,108.23
ETH 2.12%
$3,199.20
SOL 4.88%
$145.59
PEPE 2.63%
$0.0000091
SHIB 3.42%
$0.000017
DOGE 4.60%
$0.11
XRP 2.61%
$0.51

Les ventes du smartphone Solana déçoivent, son futur est incertain

Emmanuel Mounier
| 2 min de lecture

Lors d’une récente interview, le fondateur de Solana, Anatoly Yakovenko, a mis en lumière les ventes peu reluisantes de leur smartphone Android Saga. Au moment de son lancement, le Saga se présentait comme un smartphone unique qui promettait une nouvelle expérience Web3 à ses utilisateurs.

Malgré cela, il s’est vendu à seulement 2 500 exemplaires, un chiffre inférieur aux attentes. Néanmoins, Yakovenko a souligné les retours positifs des utilisateurs et la qualité du téléphone, appréciés particulièrement par les fans de Solana.

Les performances décevantes de Saga sur le marché des smartphones


En mai 2023, Solana Labs a sorti le Saga, un smartphone Android conçu pour les amateurs de la sécurité offerte par le Web3. Avec son propre magasin d’applications, le Saga visait à contourner les restrictions de Google et Apple sur les crypto-monnaies. L’idée était de combiner la technologie blockchain avec l’usage quotidien des smartphones pour rendre les applications blockchain plus accessibles.

Malgré son aspect innovant, le smartphone Saga de Solana n’a pas rencontré le succès commercial escompté. D’après Anatoly Yakovenko, seulement 2 500 vendues, un nombre bien en deçà des objectifs fixés par l’entreprise.

Toutefois, les retours positifs sur la qualité du téléphone Saga de Solana montrent qu’il a trouvé son public, bien que restreint, surtout parmi les passionnés de l’écosystème Solana.

Les défis rencontrés par le smartphone


Anatoly Yakovenko a reconnu que la demande pour des appareils mobiles dédiés, comme le Saga, a diminué avec la montée en puissance des applications web progressives (PWA), qui offrent une expérience utilisateur similaire sans nécessiter de matériel spécialisé.

Selon lui, cette évolution, bien que positive pour les utilisateurs, représente aussi un défi majeur pour les smartphones axés sur la blockchain, car elle réduit potentiellement leur attrait pour un public plus large.

Cependant, face à ces défis et à la baisse des ventes, Yakovenko reste optimiste quant à la capacité de Solana de réajuster son approche par rapport aux appareils mobiles. Il envisage la possibilité de développer des options plus abordables, telles qu’un portefeuille intelligent, pour répondre aux besoins des consommateurs cherchant un appareil secondaire.

Néanmoins, il a également admis qu’il n’y a pas encore de signaux clairs d’une demande généralisée pour de tels produits. L’expérience mitigée de Solana avec le Saga reflète les tentatives précédentes d’autres entreprises, comme HTC et Sirin Labs, qui ont aussi tenté de pénétrer le marché avec des smartphones cryptographiques, mais sans succès significatif en dehors de leurs niches respectives.

L’avenir des smartphones cryptos chez Solana ?


Au cours de l’interview, Yakovenko a révélé que lui aussi n’utilisait pas le téléphone Saga de Solana comme appareil principal, préférant alterner entre celui-ci et son iPhone pour des raisons professionnelles et de sécurité. D’après lui, son smartphone Saga est surtout utilisé comme un “téléphone NFT” qui lui sert principalement à conserver ses NFT de façon sécurisée.

Étant donné qu’elle est désormais confrontée à l’évolution du paysage technologique et à la préférence croissante pour les applications web progressives, il est clair que Solana Labs réévalue l’importance et la viabilité des appareils dédiés.

En envisageant l’avenir de ses offres mobiles, Solana se concentre sur l’alignement des caractéristiques de ses produits avec les exigences et les préférences changeantes du marché, explorant la possibilité de dispositifs plus abordables et ciblés sur des segments de marché spécifiques.


Source : CoinDesk


Sur le même sujet :