Accueil ActualitésSponsorisé

VeraOne: le stablecoin "Made in France" qui vaut de l'or

Par VeraOne
VeraOne: le stablecoin "Made in France" qui vaut de l'or 101
Adobe Stok

On parle souvent de Bitcoin comme étant de l'or numérique, mais il ne s'agit finalement que d'une image, le précieux métal jaune n'ayant concrètement rien à voir avec le protocole inventé par Satoshi Nakamoto en 2009. Il existe en revanche une cryptomonnaie qui permet de posséder vraiment de l'or: c'est VeraOne ou la rencontre d'une valeur refuge et tangible et de la technologie blockchain.

Vers la tokénisation de l'or

Avant de vous présenter plus en détail VeraOne, faisons une courte mise en contexte et un saut dans le temps. Nous voici en 2009. C'est cette année-là que Jean-François Faure, qui a développé une expertise dans le domaine des métaux précieux, bouleverse le milieu en créant en France AuCoffre.com. Grâce à cette plateforme, acheter et vendre de l'or ou de l'argent en ligne devient très facile et il est possible d'investir à partir de seulement un gramme d’or, ce qui rend l'accès aux métaux précieux très démocratique.

Autre petit saut temporel, nous voici en 2012. AuCoffre lance cette année-là VeraCash, un compte et une carte de paiement adossée à de l'or, de l'argent et du diamant. Cette carte peut être utilisée auprès des commerçants comme n'importe quelle carte bleue du monde. Cette initiative, c'est déjà une façon de numériser les transactions sur l'or, mais AuCoffre est allé plus loin dans cette voie avec le projet VeraOne, qui verra le jour en 2019. L'or physique n'est plus seulement numérisé, mais il est désormais tokénisé.

VeraOne: comment ça marche

Tout d'abord, il faut savoir que le VeraOne (VRO) est un token de type ERC-20 et qu'il repose exclusivement sur de l'or physique pur à 99,99%. Cet or, qui est en forme de petits lingots, est stocké de façon sécuritaire dans les Ports Francs de Genève, en Suisse. Chaque token VRO qui est émis est donc adossé à un gramme d’or, ce qui en fait un stablecoin.

Pour pouvoir forger les tokens VRO, un smart-contract d'Ethereum est utilisé. C'est grâce à ce contrat intelligent (visible ici sur Etherscan) que se fait la transformation (minting) de cryptomonnaies comme le Bitcoin et l'Ether en token VRO et vice-versa.

Ce smart contract comporte des frais de garde intégrés, c'est ce qu'on appelle l'oxydation. Ces frais servent à compenser les frais de garde des coffres-forts où l'or se trouve physiquement. Les frais sont de 1% par an et sont prélevés tous les mois. Les coffres contenant l'or physique sont régulièrement audités par des tiers de confiance.

Les objectifs de VeraOne

L'objectif principal de VeraOne est d'offrir un stablecoin qui constitue une alternative robuste et fiable aux options existantes qui reposent largement sur des devises classiques comme le dollar. La mission de VeraOne est aussi de favoriser le développement d'une monnaie d'échange qui puisse servir à toute personne, et ce, n'importe où sur la planète. Avec ce stablecoin, l'équipe souhaite que l'échange de valeur entre personnes se fasse instantanément et gratuitement, y compris dans les zones sous-bancarisées.

VeraOne se conforme aux lois françaises en vigueur, à la règlementation "Know Your Customer" (KYC) et à la lutte contre le blanchiment d'argent (AML). Pour acheter des jetons VeraOne (VRO), les investisseurs doivent remplir le formulaire, et passer par les processus de vérification d'identité et de KYC.

VeraOne: le stablecoin "Made in France" qui vaut de l'or 102

Les avantages de VeraOne:

  • Transférable
    Les investisseurs privés peuvent facilement transférer les jetons VeraOne dans le monde entier et sans aucun intermédiaire.
  • Traçable
    La propriété de l'or est enregistrée dans une blockchain.
  • Sûr et stable
    La pièce est adossée à de l'or physique.

Nous abordons dans cet article la façon d'acheter de l'or avec VeraOne à travers un guide « pas à pas ».

Plus d'informations en visitant le site de VeraOne ou en visionnant la vidéo détaillée réalisée par Hasheur.

_______________

Ceci est un article sponsorisé.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles