Vessel Capital rassemble 55 millions de dollars pour investir dans des applications et infrastructures du web3

Antoine Palloteau
| 2 min de lecture

La société de capital risque Web3 Vessel Capital vient d’annoncer un injection de 55 millions de dollars dans des start-ups crypto/web3. La firme voudrait aller au-delà de simples financements et  aurait pour but d’assister tangiblement les projets qu’elle finance.

Le financement annoncé par Vessel Capital 

C’est 55 millions de dollars en actifs sous gestion qui seront donc déployés par la société de capital risque. 

Uddin, un des cofondateurs de Vessel Capital déclarait que les fonds seraient principalement investis dans des startups qui se concentrent sur l’infrastructure d’applications spécifiques. On notera tout de même que l’entreprise est ouverte à l’exploration d’autres catégories. Uddin déclarait: 

“La crypto est devenue plus globale, donc ce n’est pas le même cercle et le même groupe que vous auriez pu voir en 2018-2020, et nous voulons être en mesure d’aider plus de gens.”

Parmi les autres cofondateurs figurent Eric Chen, PDG du protocole Injective, et Anthony Anzalone, cofondateur de Burnt (anciennement Burnt Finance), une entreprise Web3 qui s’attèle à la construction de la blockchain d’infrastructure XION.

Tous s’accordent sur une chose : concevoir différemment la manière de financer des startups crypto. Plus qu’un simple transfert de fonds, Vessel Capital souhaite accompagner de près les start-ups qu’elle finance. 

Une nouvelle manière de concevoir les financements 

Selon Uddin, les sociétés de capital-risque n’ont “pas d’expertise dans les domaines dans lesquels elles investissent“.

Le cofondateur de Vessel Capital rappelle en effet que les sociétés de capital risque investissant dans le web3 ne comprennent que parfois, et de manière superficielle, les projets dans lesquels ils investissent. Très rares sont ces sociétés qui comprennent, accompagnent et même conseillent leurs start-ups

“La plupart du temps, vous recevrez un beau chèque, un joli logo sur votre site web, mais à part cela, les sociétés de capital-risque n’apportent pas grand-chose, si ce n’est qu’elles vous présentent de temps en temps”, déclarait ironiquement Uddin.

L’idée est en effet que Vessel soit “sur le terrain” afin d’accompagner les start-ups de manière concrète. Cela permettrait aux entreprises en question de se dégager du temps afin qu’elles puissent se développer elles-mêmes

Vessel Capital a déjà investi dans un certain nombre de start-ups, dont Injective, Burnt et Omni, une blockchain layer 1. La société devrait donc poursuivre sa lancée avec ces 55 millions de dollars prévus. Si accompagner les entreprises de très près semble être, sur le papier, une idée pertinente, il reste à savoir à quel point Vessel Capital sera en mesure de le faire et quels seront les résultats. 

Source : TechCrunch