Accueil Actualités

Victime du plus grand piratage, Coincheck tente de regagner la confiance

Par Tim Alper
Victime du plus grand piratage, Coincheck tente de regagner la confiance 101
Source: iStock/Rawpixel

La plateforme japonaise de cryptomonnaie Coincheck a fait un autre pas en avant pour réparer sa réputation dévastée en janvier par le plus grand piratage de l'histoire des exchanges.

L’exchange, repris par Monex Group en avril dernier, a décidé de renforcer sa sécurité avec un système d’authentification à deux étapes.

Coincheck a envoyé un avis à tous ses clients indiquant que toutes les connexions devront désormais être effectuées via l'authentification Google Authenticator et par SMS - dans le cadre des mises à jour. Les modifications seront applicables et obligatoires pour tous les utilisateurs à compter du 3 septembre.

La bourse espérait retrouver la confiance des consommateurs et rétablir sa réputation auprès de l’Agence de services financiers en renforçant sa sécurité, en coopérant avec des interdictions auto-imposées sur les jetons “anonymes” et en limitant les opérations sur marge.

Coincheck a également annoncé reprendre hier le trading de la cryptomonnaie Lisk (LSK), via un tweet de la société, deux jours après la suspension des transactions LSK à cause du lancement du mainnet de Lisk. Les développeurs de LSK ont déclaré que le lancement était un succès et que plusieurs autres bourses japonaises, dont le leader du marché bitFlyer a utilisé Twitter pour annoncer qu'ils reprenaient les retraits et les dépôts de LSK à partir du 30 août. Par ailleurs, Monex Group, le nouveau propriétaire de Coincheck, a déclaré en mai qu’il envisageait également d’étendre ses activités aux États-Unis.

"Nous pouvons élargir notre clientèle à Coincheck. En fin de compte, nous devrions et nous pouvons obtenir la même rentabilité que celle atteinte par les précédents propriétaires", a déclaré le PDG de Monex, Oki Matsumoto.

Pendant la période de 12 mois se terminant en mars 2017, Coincheck avait généré 980 millions de JPY (8,8 millions US) de chiffre d'affaires, 471 millions JPY de résultat net provenant de son activité principale. En outre, la société avait réalisé 76,3 milliards de JPY provenant de la vente d’investissements dans des cryptomonnaies.

Monex a acquis Coincheck pour un montant total de 3,6 milliards de yens (32 millions de dollars US). L'acheteur a également accepté de partager les bénéfices avec les anciens actionnaires pour les trois prochaines années. Le président fondateur, Koichiro Wada, qui détenait une participation de 45% dans la société, et le directeur de l’exploitation, Yusuke Otsuka (5,5% des actions), ainsi que le reste de la direction de Coincheck, ont quitté le groupe.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles