Vitalik Buterin évalue la véracité de ses prévisions sur les dix dernières années

Le cofondateur d'Ethereum (ETH), Vitalik Buterin, est revenu sur ses prédictions relatives aux cryptomonnaies au cours de la dernière décennie, pour se prononcer sur le fait qu'il pense aujourd'hui avoir eu raison ou tort.

Vitalik Buterin. Source: capture video éditée par Cryptonews.com

Bitcoin et adoption

Il a commencé en mentionnant un article intitulé "How Bitcoin can actually help Iranians and Argentinians", qu'il avait écrit pour Bitcoin Magazine en 2013. Dans cet article, il avait fait valoir que le principal avantage du Bitcoin (BTC) est sa résistance à la censure et le fait qu'il soit international, et non sa capitalisation de 21 millions. 

"La semaine dernière, je suis effectivement allé en Argentine ! Mon verdict : généralement correct. L'adoption des cryptomonnaies est élevée, mais l'adoption des stablecoins est vraiment élevée aussi ; beaucoup d'entreprises fonctionnent en USDT ", a déclaré Buterin, affirmant qu'il avait en partie raison sur sa prédiction, tout en notant que l'adoption et l'utilisation des stablecoins ont dépassé celles du Bitcoin.

PoS

Poursuivant sur sa lancée, Buterin a partagé une ébauche de ses prédictions sur le moment où le réseau Ethereum migrerait vers la Proof-of-Stake (PoS), un système plus évolutif comparé à la Proof-of-Work (PoW).

Spoilers : la date exacte de la fusion, lorsque le réseau principal Ethereum actuel "fusionnera" avec le système PoS de la Beacon Chain, est encore largement incertaine. Comme indiqué, il est prévu qu'elle se produise au cours du deuxième trimestre de 2022, mais il n'y a aucune garantie.

"J'ai profondément sous-estimé la complexité du développement de logiciels, a admis Buterin, ajoutant que "les idées de l'ère 2014 étaient vraiment trop complexes."

Dans un autre tweet, il insiste sur le fait qu'il croit toujours que "l'internet de l'argent ne devrait pas coûter plus de 5 cents par transaction." Paradoxalement, les frais de transaction moyens sur le réseau Ethereum sont actuellement supérieurs à 33 dollars. En fait, pour s'attaquer à ce problème, Buterin a récemment proposé une nouvelle proposition d'amélioration d'Ethereum (EIP).

Néanmoins, le cofondateur d'Ethereum a réitéré sa conviction, en déclarant : "C'était l'objectif en 2017, et c'est toujours l'objectif aujourd'hui", ajoutant que c'est "précisément la raison pour laquelle nous passons autant de temps à travailler sur la scalabilité."

Buterin a également partagé ce qu'il a appelé une "évolution intellectuelle" - son parcours d'un apologiste du PoW à un enthousiaste du PoS. Dans un article de 2012, il comparait le minage de Bitcoin au minage de l’or, justifiant ainsi l'utilisation excessive d'énergie par le réseau. Pour placer le contexte, chaque transaction en Bitcoin consomme 1 173 kilowattheures d'électricité, ce qui pourrait alimenter un ménage américain pendant six semaines, selon un rapport de MoneySuperMarket.

Avance rapide jusqu'en 2017, date à laquelle le Bitcoin a subi un hard-forking qui a donné lieu à la création de Bitcoin Cash (BCH). "Je considère le BCH comme un concurrent légitime pour le nom de Bitcoin. Je considère que l'*échec* de Bitcoin à augmenter la taille des blocs pour maintenir des frais raisonnables est un changement important (non consensuel) du "plan original", équivalant moralement à un hard fork", avait déclaré Buterin à l'époque.

Cependant, il semble avoir changé d'avis sur BCH, et l'a même qualifié d'"échec". Il a rendu la communauté du BCH responsable de cet échec, affirmant qu'elle n'était pas unie autour d'"une voie cohérente pour l'avenir."

DeFi et NFT

Dans un autre registre, Buterin s'est félicité d'avoir prédit à juste titre ce qui s'est avéré être la finance décentralisée (DeFi). Il a spécifiquement nommé certaines applications, notamment les jetons ERC-20, les stablecoins algorithmiques, les systèmes de noms de domaine (comme ENS) et les organisations autonomes décentralisées (DAO), qui ont été envisagées dans le livre blanc Ethereum. 

"Beaucoup de choses sont correctes (en gros, j'ai prédit "defi"), bien que le stockage de fichiers et l'informatique n'aient pas beaucoup décollé (encore ?), et bien sûr, j'ai complètement manqué les NFT", a-t-il déclaré, notant qu'il ne s'attendait pas à ce que les jetons non fongibles (NFT) deviennent une partie intégrante de l'écosystème DeFi.

Politique et technologie

Pour conclure, Buterin a admis qu'il était naïf au sujet de la politique. "Je me suis trop concentré sur des modèles formels simples et complets ; je n'ai pas apprécié les défis de la culture et de la [légitimité]", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il a maintenant progressé, du moins dans une certaine mesure. 

En termes d'innovations technologiques, en revanche, M. Buterin affirme avoir eu en grande partie raison.
 

_______________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/11745115