Vitalik Buterin présente la dernière feuille de route d'Ethereum (ETH), "Endgame"

Le cofondateur d'Ethereum (ETH), Vitalik Buterin, a présenté une "feuille de route possible" pour la mise en oeuvre d'une blockchain évolutive qui soit suffisamment fiable et résistante à la censure, tout en notant qu'il faudra probablement des années avant qu'elle ne soit opérationnelle.

Vitalik Buterin. Source: capture vidéo.

Dans un récent billet de blog intitulé “Endgame”, Buterin a expliqué que pour obtenir une chaîne qui dispose d’une fréquence de blocs et d'une taille de blocs très élevée tout en prenant en charge des milliers de transactions par seconde, la production de blocs devrait être fortement centralisée. En effet, les blocs seraient si gros que seul un nombre limité d'utilisateurs pourrait se permettre de faire fonctionner un nœud complet.

Par conséquent, la feuille de route Endgame de Buterin, qui s'attaque aux problèmes d'évolutivité d'Ethereum tout en cherchant à préserver des niveaux élevés de confiance et de résistance à la censure, n'aborde pas la question de la centralisation, mais fournit néanmoins une solution possible.

Selon la feuille de route de Buterin, Ethereum devrait "ajouter un deuxième niveau de staking, avec de faibles besoins en ressources, pour effectuer une validation distribuée des blocs." 

Ensuite, il devrait permettre aux utilisateurs de vérifier directement et à moindre coût la validité des blocs en introduisant des preuves de fraude ou des preuves à divulgation nulle de connaissance (zero knowledge-proof, zk-SNARKs) et permettre aux utilisateurs de vérifier la disponibilité des blocs en introduisant un "échantillonnage de disponibilité des données."

Et enfin, il devrait ajouter des canaux de transaction secondaires afin d'éviter la censure.

"Qu'obtenons-nous une fois que tout cela est fait ? Nous obtenons une chaîne où la production de blocs est toujours centralisée, mais où la validation des blocs est sans confiance et hautement décentralisée, avec un processus anti-censure spécialisé", a soutenu M. Buterin.

En outre, M. Buterin a insisté sur le fait que même si un rollup particulier - une solution de niveau 2 qui exécute des transactions en dehors de la chaîne principale d'Ethereum, comme Arbitrum, Optimism et Zksync - parvient à prendre en charge 10 000 transactions par seconde, il se retrouvera avec une production de blocs centralisée. Les projets de la couche 2 sont ceux qui sont construits au-dessus de la blockchain Ethereum, qui est la couche 1.

"Une fois de plus, nous obtenons un écosystème où la production de blocs est centralisée, la validation des blocs est sans confiance et hautement décentralisée, et la censure est toujours impossible", a-t-il déclaré, notant que, quelle que soit la feuille de route, il y a une forte probabilité que la production de blocs finisse par être centralisée.

M. Buterin a fait valoir qu'Ethereum lui-même est "bien positionné" pour s'adapter à ce qui l'attend à l'avenir, malgré les incertitudes. Grâce à la feuille de route centrée sur le rollup d'Ethereum, a-t-il suggéré, Ethereum est "ouvert à tous les futurs possibles, et n'a pas à s'engager quant à la question de savoir qui va nécessairement gagner." 

Quant aux grandes chaînes de blocs, il existe un moyen pour elles de devenir sans confiance et résistantes à la censure, mais "nous découvrirons bientôt si leurs développeurs principaux et leurs communautés valorisent réellement la résistance à la censure et la décentralisation suffisamment pour qu'ils le fassent", a déclaré Buterin.

Cependant, il a noté qu'"il faudra probablement des années pour que tout cela se concrétise", ce qui inclut le développement et la mise en œuvre de technologies complexes, ainsi que des personnes suffisamment à l'aise pour y stocker leurs actifs. 

"Mais il semble de plus en plus clair comment un avenir réaliste mais brillant pour les blockchains évolutives est susceptible d'émerger", a-t-il déclaré.

L'essor des jetons non fongibles (NFT) et le regain d'intérêt pour les applications financières décentralisées (DeFi) ont entraîné des frais élevés sur le réseau Ethereum. À l'heure actuelle, les frais de transaction moyens sur la blockchain Ethereum s'élèvent à environ 40 USD, ce qui rend le réseau beaucoup trop cher pour le grand public.

Pour résoudre ce problème, Buterin a présenté une nouvelle proposition d'amélioration d'Ethereum (EIP) fin novembre. Baptisée EIP-4488, cette mise à jour vise à réduire le coût du gaz des données de transaction, ainsi qu'à ajouter une limite au nombre total de données de transaction que peut contenir un bloc.

_______________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/11745115