Accueil ActualitésActualités Blockchain

L’obligation de la Banque mondiale basée sur la blockchain "dépasse les attentes"

Par Sead Fadilpašić
L’obligation de la Banque mondiale basée sur la blockchain "dépasse les attentes" 101
Australian Dollars. Source: iStock/robynmac

La première obligation publique mondiale basée sur la blockchain a généré un intérêt "impressionnant", affirme la Commonwealth Bank of Australia (CBA). La banque est l'unique chef de file de l'obligation et sept investisseurs ont manifesté leur intérêt, contribuant ainsi à la levée de 110 millions d’AUD (80,48 millions d’USD).

La transaction s'appelle bond-i, un acronyme de Blockchain Operated New Debt Instrument et une référence à la plus célèbre plage d'Australie, Bondi. Arunma Oteh, la trésorière de la Banque mondiale, a déclaré à Reuters: "Nous sommes particulièrement impressionnés par le fort intérêt des institutions officielles… ces investisseurs de grande qualité ont compris l'intérêt qu’ils avaient à tirer parti de la technologie pour innover sur les marchés des capitaux".

Les investisseurs dans la transaction comprenaient le fonds américain Northern Trust, trois gouvernements des États australiens, un fonds de pension local First State Super et CBA. L’obligation serait la première au monde à être créée, attribuée, transférée et gérée en utilisant la technologie blockchain. La CBA a également déclaré que l’obligation de la Banque mondiale constituerait la première fois où des capitaux seraient levés auprès d’investisseurs publics par le biais d’une émission obligataire juridiquement valide qui utilise la blockchain du début à la fin du processus.

Bien que le bond-i soit le premier à remplir toutes ces conditions, ce n'est cependant pas une première au sens strict car il y a déjà eu d'autres prototypes d’obligation ou de projets utilisant la blockchain.

Ceux-ci incluent la Thailand Bond Market Association qui a émis des obligations en utilisant la technologie blockchain. Il y a eu aussi la Sberbank CIB, une filiale du géant bancaire russe Sberbank qui a déclaré en mai dernier qu'elle avait mené avec succès la toute première transaction d'obligations commerciales via la blockchain.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles