Wyre : la société de paiement crypto va fermer ses portes le mois prochain

Siméon Allegaert
| 3 min de lecture

La plateforme de paiement crypto Wyre a annoncé il y a quelques jours être dans l’obligation de mettre la clé sous la porte après une dizaine d’années d’activité. Dans un message publié sur Twitter le vendredi de 16 juin, l’entreprise a déclaré qu’elle comptait mettre un terme à ses activités en raison des conditions globales sur les marchés financiers. À ce propos, la firme souligne et indique :

« Nous avons été amenés à prendre cette décision afin de protéger les meilleurs intérêts de nos principaux collaborateurs, mais également ceux de nos investisseurs et de nos clients. »

Il apparait comme particulièrement intéressant de souligner que la fermeture de la plateforme Wyre, qui bénéficiait jusqu’à présent d’une excellente réputation au sein du secteur crypto en raison de sa longévité, n’est en aucun cas liée au climat judiciaire extrêmement chargé selon les déclarations des représentants de la firme.

La période présente est en effet marquée par des attaques répétées des régulateurs américains, et plus spécifiquement de la Securities and Exchange Commission (SEC) sur un certain nombre d’entreprises et de plateforme de trading comme Binance et Coinbase. 

La firme Wyre a indiqué à ses utilisateurs que les retraits crypto seront possibles jusqu’au 14 juillet 2023, date à partir de laquelle un processus de récupération spécifique sera mis en place pour récupérer les actifs laissés sur la plateforme de trading.

Suite à sa fondation en 2013, a proposé de manière continue une solution fiat-to-crypto aux entreprises et acteurs divers évoluant au sein de l’écosystème des technologies blockchains. Alors que des rumeurs d’insolvabilité étaient déjà en cours au début de l’année, la plateforme Wyre avait réduit la limite des retraits de 10 % à la date du 7 janvier, ce qui impliquait que les utilisateurs ne pouvaient retirer que 90 % de l’ensemble de leurs actifs stockés sur la plateforme.

Peu de temps après cet épisode, la limite des retraits a été supprimée et un retour à la normal était désormais envisagé, ce qui n’a pas empêché le directeur général, Yanni Giannaros, d’être rétrogradé au poste de président exécutif. 

Au mois d’avril 2022, la firme était sur le point d’être rachetée par Bolt, une autre société spécialisée dans la gestion de points de vente et de réseaux d’achat, cela dans le cadre d’une transaction qui valorisait à l’époque Wyre à la somme record de 1,5 milliard de dollars, ce qui en faisait à ce moment précis l’une des plus grosses opérations d’achat d’entreprise au sein du secteur crypto.

Néanmoins, cette opération de rachat n’a finalement jamais été finalisée en raison des conditions dégradées de l’ensemble du marché et du secteur de la finance globale. Ainsi, Wyre se retrouve malheureusement dans la même catégorie que les autres entreprises et acteurs principaux de l’écosystème crypto qui n’ont pas réussi à se maintenir face à la persistance d’une tendance marquée à la baisse depuis les sommets de novembre 2021, cela malgré un léger mouvement bullish démarré au début de l’année.

Source : Wyre