Accueil Actualités

Yahoo! Japan de plus en plus intéressé par les cryptos

Par Tim Alper
Yahoo! Japan de plus en plus intéressé par les cryptos 101
Source: iStock/Nuthawut Somsuk

Certaines des plus grandes sociétés Internet japonaises franchissent le pas vers les cryptomonnaies. C’est le cas de Yahoo! Japan qui effectue un très gros investissement et du groupe Rakuten qui fait pression pour que les régulateurs réforment et clarifient les politiques proposées en matière de crypto-taxe et d’ICO.

Yahoo! Japan a fait des débuts audacieux l'année dernière en prenant une participation de 40% dans l'exchange de cryptomonnaie TaoTao approuvé par la Financial Services Agency (anciennement connu sous le nom de bitARG). La société a conclu récemment un accord de financement avec les experts en crypto-fiscalité d’Aerial Partners.

L’ampleur de l’investissement de Yahoo n’est pas révélée, mais Aerial a déclaré qu’elle avait récemment reçu un financement d'au moins 1,6 million USD de la part de diverses sociétés, y compris la branche d'activité crypto de la société Z Corporation qui appartient à Yahoo! Japan, mais aussi de la part de deux sociétés de capital-risque.

Cette annonce est faite quelques jours après qu’Aerial Partners a conclu un deal avec l’exchange agréé par la FSA Quoine (Tokyo).

De son côté, Yahoo! Japan tient également à lancer son propre exchange crypto et a déjà indiqué que ça pourrait se faire dans les mois à venir - avec le printemps 2019 comme objectif provisoire, sous réserve de l’obtention de l’autorisation de la FSA. La société lancera également un média sur le thème de la cryptomonnaie le mois prochain.

De son côté, la Japan Association of New Economy (association japonaise pour une nouvelle économie), un groupe d'entreprises présidé par le PDG du géant Rakuten, a demandé à la FSA de clarifier sa position en matière d'ICO et de modifier ses politiques fiscales.

L’association, qui compte parmi ses membres des sociétés japonaises de jeux sur Internet a publié un communiqué de presse qui demande à la FSA d’envisager de taxer les transactions en cryptomonnaies au même taux forfaitaire de 20% que celui appliqué aux transactions sur les actions et sur les devises. Elle souhaite également que la FSA autorise les traders à effectuer des transactions de crypto à crypto non imposées.

Le rapport de la FSA pour 2018 indiquait que le régulateur pourrait envisager créer plusieurs catégories d’ICO et d’appliquer un cadre réglementaire différent à chaque catégorie. L’association souhaite que la FSA clarifie ces catégories et demande que des exceptions soient prévues pour certains cas, et demande à ce que “la responsabilité des exchanges ne soit pas excessive” lorsqu’il s’agit d’ICO et de jetons.

Rakuten souhaite également lancer son propre exchange au Japon. L'année dernière, le groupe a acheté un exchange Everybody's Bitcoin et cherche désormais à lancer sa propre cryptomonnaie qu'elle espère intégrer et lancer en Russie par le biais de son application de chat Viber.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles