Accueil Actualités

2 700 sociétés indiennes opposées au projet d'interdiction de la crypto

Par Tim Alper
2 700 sociétés indiennes opposées au projet d'interdiction de la crypto 101
Source: iStock/xavierarnau

Une association de sociétés de technologie indiennes souhaite que le gouvernement repense une éventuelle interdiction des cryptomonnaies et choisisse une voie de réglementation au lieu d'une interdiction générale à la chinoise.

La National Association of Software and Services Companies (NASSCOM) a déclaré que la proposition d’interdiction sur les activités et les transactions liées à la cryptomonnaie proposées par un comité interministériel n’était “pas la mesure la plus constructive”.

"Le gouvernement devrait plutôt œuvrer à la mise en place d'un cadre fondé sur le risque pour réglementer et surveiller les cryptomonnaies et les jetons."

NASSCOM prétend compter quelque 2 700 sociétés membres et s’occupe de la gestion des processus d’activités commerciales, et représente 182 milliards de dollars américains.

Selon cet organisme, cela serait avantageux pour la croissance de l’entreprise. L’association a ajouté que “la réglementation permettrait aux organismes d’application de la loi d’être mieux équipés pour comprendre ces nouvelles technologies, de recueillir des renseignements sur les faits criminels et de prendre des mesures d’application”.

Selon The Economic Times, le gouvernement indien disposera bientôt de toutes les ressources nécessaires pour contrôler les projets de cryptomonnaie. L'organisme a déclaré que ces contrôles pourraient être effectués en toute sécurité dans des cadres réglementaires spéciaux qui sont actuellement mis en place dans de nombreuses régions de l'Inde sous la supervision des régulateurs financiers.

Le gouvernement a envisagé des mesures sévères dans le cadre de toute répression potentielle, les ministres ayant même examiné une proposition visant à punir les possesseurs de cryptos à une peine de prison allant jusqu’à 10 ans.

L’année dernière, la banque centrale du pays la Reserve Bank of India (RBI), a déclaré qu’elle refuserait des services aux entreprises et aux particuliers travaillant avec des cryptomonnaies. Cependant, dans le même communiqué, la RBI a également salué le "potentiel de la technologie blockchain à améliorer l'efficacité et l'inclusivité du système financier", et a indiqué qu'elle envisagerait la possibilité d'émettre une "monnaie numérique".

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles