Accueil Actualités

MasterCard cherche à accélérer les paiements en crypto et obtient un brevet

Par Fredrik Vold
MasterCard cherche à accélérer les paiements en crypto et obtient un brevet 101
Source: iStock/TARIK KIZILKAYA

Le géant international du système de paiements MasterCard, travaillerait sur une solution pour accélérer les transactions crypto afin qu’il soit plus facile pour les commerçants d’accepter les transactions de leurs clients.

Selon un document publié mardi par l'Office américain des brevets et des marques, les cryptomonnaies sont actuellement « désavantagées » par rapport aux devises conventionnelles en raison des délais de traitement plus longs qui sont nécessaires pour les transactions via la blockchain.

Le document indique en outre qu'« il faut souvent beaucoup de temps, environ dix minutes, pour traiter une transaction basée sur une blockchain», ajoutant que les transactions en monnaie fiat « ont souvent quant à elles des temps de traitement qui sont mesurés en nanosecondes ».

Le document poursuit en disant que pour cette raison, «[...] les commerçants, les détaillants, les fournisseurs de services et autres fournisseurs de biens et de services peuvent hésiter à accepter la devise blockchain pour les produits et à participer aux transactions blockchain ».

La solution de MasterCard au problème décrit dans le document est de développer un nouveau type de compte d'utilisateur qui serait capable de faire des transferts de cryptomonnaies en utilisant les mêmes systèmes que ceux déjà en place pour les monnaies fiduciaires.

Le système proposé utiliserait les mêmes caractéristiques de sécurité et de méthode de paiement que pour les monnaies fiduciaires à la différence près que la transaction se ferait avec une cryptomonnaie plutôt qu'une monnaie fiduciaire conventionnelle.

MasterCard a également exprimé son intérêt pour les cryptomonnaies dans le passé, en déposant une demande de brevet l'année dernière, proposant une solution pour mettre en place un service de remboursement pour les transactions en cryptomonnaie.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles