Accueil Actualités

Tokyo construit son propre “réseau SWIFT” pour les paiements en crypto

Par Tim Alper
Tokyo construit son propre “réseau SWIFT” pour les paiements en crypto 101
Source: iStock/Nuthawut Somsuk

Le gouvernement japonais serait le fer de lance d'une initiative internationale visant à créer un «réseau de paiement par cryptomonnaie, similaire au réseau SWIFT utilisé par les banques», en collaboration avec le principal organisme de réglementation du pays et le réseau intergouvernemental la Financial Action Task Force (FATF).

Reuters rapporte que le réseau permettra les paiements transfrontaliers sous forme de cryptomonnaie et que sa source est une "personne inconnue mais proche du dossier". Cette initiative serait l’invention du ministère des Finances du pays, qui l’a initié dans le cadre d’un «effort de lutte contre le blanchiment d’argent». La Financial Services Agency (FSA) a également coopéré au projet.

Tokyo parle depuis de nombreuses années de la question du blanchiment d’argent alimenté par la cryptomonnaie, qu’il considère particulièrement répandu au Japon. Des rapports ont établi un lien entre les gangs de la pègre japonaise tels que les Yakuza et des systèmes systématiques de blanchiment d’argent qui utilisent le Bitcoin et d’autres cryptos.

Reuters ajoute que la FATF a approuvé le projet de Tokyo en juin. Il ajoute que la FSA et le ministère des Finances ont "refusé de commenter" la véracité de l’article.

Un certain nombre de sociétés japonaises réclament depuis peu des solutions de transfert de fonds internationales basées sur la cryptomonnaie et la blockchain, notamment de nombreuses grandes banques du pays. Comme on vous en a déjà parlé, le mois dernier, SWIFT a annoncé qu’il autoriserait les transactions sur sa plateforme GPI (Global Payments Innovation) sur des réseaux commerciaux utilisant la technologie DLT (Distributed Ledger Technology). L’alliance SWIFT affirme que la vitesse de GPI est en hausse et que l’objectif est de dépasser celle de Ripple.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles