Accueil Actualités

Wall Street et les cryptos: l’inéluctable rapprochement selon les jumeaux Winklevoss

Par Fredrik Vold
Wall Street et les cryptos: l’inéluctable rapprochement selon les jumeaux Winklevoss 101
Source: a video screenshot.

Tyler et Cameron Winklevoss, les jumeaux de Gemini Exchange, ont déclaré que le marché des cryptos est encore «principalement axé sur le commerce de détail, mais que «cela allait changer avec le temps» car de plus en plus de sociétés de Wall Street franchissent le pas et arrivent dans les cryptos.

Dans une interview accordée à Bloomberg, les frères, qui ont investi une part importante de leur fortune dans le Bitcoin, ont insisté sur le fait qu’ils n’étaient pas en train d’essayer de se remettre après que leur demande de Fonds négocié en bourse (FNB) en Bitcoin a été rejetée par la Securities and Exchange Commission (SEC) en juillet. Au lieu de cela, les deux frères se concentrent désormais sur «l’augmentation des activités des investisseurs individuels».

Gemini Exchange serait en train d’étendre ses activités, le nombre de ses employés a d’ailleurs doublé au cours des six derniers mois pour atteindre désormais 150 personnes. La société vient par ailleurs de recruter Robert Cornish, ancien directeur des technologies de l’information à la Bourse de New York, en tant que directeur de la technologie.

Gemini est 23e dans le classement des échanges (volume ajusté) sur coinmarketcap.com en volume de transactions au cours des dernières 24 heures (66 millions de dollars US).

En plus de leurs activités avec leur exchange, les jumeaux Winklevoss sont en pourparler avec les régulateurs et les institutions financières sur la façon dont peut être améliorée l’image publique des cryptos.

Les jumeaux préparent actuellement ce qu'ils espèrent voir devenir une organisation d'autoréglementation pour la cryptosphère, comme l’est la Commodity Futures Trading Association (CFTA), l’agence fédérale indépendante américaine chargée de la régulation des bourses de commerce, qui réglemente le marché des contrats à terme aux États-Unis. En mars, les frères ont déposé une proposition visant à créer la nouvelle organisation sous le nom de Virtual Commodity Association dans le but de développer des normes, promouvoir de meilleures pratiques et travailler avec d’autres régulateurs, dont la CFTA.

Dans le même temps, le Crypto Fund Research, une société de recherche, a annoncé la semaine dernière qu’elle s’attendait à ce que près de 150 fonds en cryptos soient lancés d’ici la fin de l’année, s’appuyant sur le rythme de la première partie de 2018. "Le nombre d’actifs liés à des fonds de cryptomonnaies pourrait facilement doubler au cours de l’année", a-t-elle ajouté.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles