23 sept. 2022 · 4 min read

Coinbase (COIN) approuvé aux Pays-Bas, la bourse américaine devrait bientôt s’étendre à toute l’Union européenne (UE)

Le géant américain de cryptos Coinbase a été approuvé par les Pays-Bas, ce qui en fait la première grande plateforme d’échange de cryptomonnaies dans le pays. Cette approbation devrait ouvrir la voie à l’ensemble de l’UE qui va prochainement adopter une nouvelle réglementation relative aux marchés des cryptomonnaies.

Première grande bourse de cryptos approuvée en Hollande

La banque centrale néerlandaise, De Nederlandsche Bank a donné son aval pour que Coinbase s’enregistre officiellement sur le territoire néerlandais. Avec cette approbation réglementaire, la bourse américaine de cryptos pourra facilement s’implanter dans l’Union européenne. L’annonce est venue de Nana Murugesan, vice-président du département international et commercial de Coinbase. Une étape importante pour la bourse américaine qui souhaite toucher plus de marchés.

Avec cette autorisation officielle obtenue de la De Nederlandsche Bank, Coinbase pourra désormais proposer ses produits et services de cryptos à ses clients et au public néerlandais. Après Bitstamp en avril 2021, Coinbase est la deuxième bourse de cryptos à être autorisée en Hollande.

Avec l’entrée en vigueur prochaine de MiCA, le règlement de l’UE sur les marchés cryptographiques, Coinbase devrait s’étendre aux 26 autres pays de l’union. La bourse a ainsi déposé des demandes d’enregistrement dans d’autres marchés.

Dans un communiqué, Nana Murugesana déclaré : « Les Pays-Bas sont un marché international capital pour la cryptomonnaie et je suis très enthousiaste à l’idée que Coinbase puisse faire profiter le marché néerlandais du potentiel de la crypto économie. »

Les ambitions européennes de Coinbase se concrétisent

Notons que Coinbase s’inscrit sur la lancée de ses rivaux Binance et Bitstamp qui se sont enregistrés respectivement en France et en Italie. La course est donc lancée pour les plateformes d’échange de cryptomonnaies vers la conquête de l’Europe.

Brian Armstrong, PDG de Coinbase, annonçait dans un post les ambitions de sa société sur le vieux continent. À ce propos, il déclarait : « Nous menons un effort concerté pour renforcer notre présence en Europe ». Brian Armstrong a, par ailleurs, multiplié les déplacements en Europe, se rendant à Londres et à Dublin.

Pour poursuivre sa politique d’expansion en Europe, Coinbase a réduit 18 % de ses effectifs aux États-Unis. La bourse s’est déjà constituée plusieurs équipes en Irlande, en Allemagne et au Royaume-Uni. Après l’autorisation reçue aux Pays-Bas, Coinbase compte bientôt s’attaquer à la France et à l’Espagne.

Déjà bien présent en Italie, la plateforme a obtenu la licence exigée par Organismo Agenti e Mediatori. Celle-ci lui permettra d’opérer en toute légalité sur le sol italien. Il faut dire que l’Europe apparaît comme le nouvel eldorado des plateformes d’échange des cryptos américaines qui sont fragilisées par le marché baissier.

La nouvelle législation européenne favorable au marché des cryptomonnaies

Tous les acteurs du marché des cryptos se ruent actuellement vers l’Europe pour offrir leurs produits et services. Pour cause, le règlement européen portant sur les crypto-actifs ou MiCA qui devrait bientôt être adopté et qui a reçu un accueil favorable du marché.

En instance d’adoption depuis septembre 2020, le MiCA a trouvé un accord entre la présidence du Conseil et le Parlement européen pour son entrée en vigueur. Cette loi concerne à la fois les cryptos, et les stablecoins, les plateformes d’échange et les portefeuilles de cryptos.

Dans un communiqué, le Conseil de l’Union européenne affirme que le MiCA vise surtout la protection des investisseurs et la stabilité financière. Bien que chaque État dispose déjà de sa propre réglementation en matière de cryptos, le Conseil de l’UE souhaite aussi adopter un texte pour harmoniser ce marché dans la zone.

Afin de protéger les investisseurs, le MiCA obligera les entreprises à se plier à un certain nombre d’exigences. Par conséquent, ces entreprises seront tenues pour responsables en cas de pertes de crypto-actifs. De plus, les entreprises devront fournir des informations relatives à l’impact de leurs activités sur l’environnement. Le PDG de Coinbase s’est dit satisfait de cette nouvelle législation et a félicité les efforts de l’UE.