Les stablecoins émis par les entités étrangères seront autorisés au Japon

| 3 min read
Source : Adobe

Selon les informations rapportées par l’agence de presse locale Nikkei, l’Agence des services financiers (Financial Services Authority, FSA) du Japon pourrait lever l’interdiction de la circulation de stablecoins émis depuis l’étranger en 2023. La mise en œuvre de cette nouvelle mesure apporterait un véritable bouleversement pour le secteur crypto japonais puisqu’actuellement, aucun des 31 exchanges enregistrés auprès de la FSA ne propose le trading de stablecoin tels que l’USDT ou l’USDC.

Une autorisation qui marque un revirement de la position du Japon en matière de stablecoin

Cette nouvelle réglementation s’accompagne toutefois de procédures de mise en œuvre particulièrement strictes : les exchanges qui autoriseront les opérations de trading avec les stablecoins devront assurer la protection des actifs par des dépôts et un plafond pour les versements. La FSA a également déclaré qu’autoriser la circulation de stablecoins au Japon nécessiterait un renforcement de la réglementation sur le blanchiment d’argent. 

Le Parlement japonais avait adopté un cadre juridique pour réglementer les stablecoins en juin 2022, peu après l’effondrement de l’écosystème Terra. Selon les termes de cette loi, les stablecoins ne peuvent être émis que par des banques agréées, des agents de transfert de fonds enregistrés et des sociétés de fiducie. Par ailleurs, la législation exigeait que les stablecoins soient liés au yen ou à une autre monnaie fiduciaire et qu’il soit garanti que les détenteurs puissent racheter les jetons à leur valeur nominale. En ce qui concerne le nouveau projet de loi, le régulateur aurait commencé à recueillir des commentaires en début de semaine. 

Le Japon reste une des juridictions où la réglementation crypto est la plus stricte 

La décision du régulateur japonais intervient alors que les dernières données de CoinMetrics montraient une augmentation exponentielle des transactions réalisées grâce aux stablecoins. Les conditions actuelles du marché, loin d’être encourageantes, ont considérablement renforcé la position des stablecoins. Les dernières prévisions sur l’utilisation des stablecoins pour l’année 2023 semblent également positives, puisque les paiements en stablecoins pourraient surpasser ceux des plus importants réseaux de cartes du monde, parmi lesquels Visa et MasterCard. L’article de Nikkei note d’ailleurs que “si le paiement à l’aide de stablecoins se répand, les transferts de fonds internationaux pourraient devenir plus rapides et moins chers”.

Bien que le Japon ait été identifié comme un des trois premiers pays les plus touchés par la faillite de FTX, les clients de la filiale japonaise de l’exchange en sont sortis relativement indemnes. En effet, il y a quelques semaines, FTX Japan avait affirmé qu’il serait en mesure de rembourser les montants dus à ses clients dans leur intégralité. Le Japon est en effet un des pays où la réglementation de l’industrie crypto est la plus sévère, étant donné que le pays a déjà fait l’expérience d’un évènement semblable : les régulateurs japonais avaient du gérer les répercussions désastreuses de la faillite de Mt.Gox en 2014, qui avait conduit à l’instauration d’un cadre réglementaire draconien pour les fournisseurs de service d’actifs cryptos, y compris les exchanges.

 

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: