. 15 min read

Notre guide pour savoir comment acheter des cryptos sans KYC en 2024

acheter crypto sans KYC

Se lancer dans l’achat de cryptomonnaies peut être une aventure difficile lorsque l’on n’y connaît pas grand-chose. La vérification KYC (Know Your Customer) complique les choses, car elle demande à l’utilisateur de confirmer son identité. Il faut fournir des documents tels qu’un passeport et un justificatif de domicile.

Pour ne rien arranger, elle supprime l’anonymat si cher à certains utilisateurs de la blockchain. Mais certaines plateformes d’échange proposent à leurs utilisateurs de s’inscrire sans KYC. Nous les passons en revue dans cet article tout en vous disant lesquelles sont les plus intéressantes.

Les meilleures bourses pour acheter des cryptos sans KYC

  • Best Dex : la meilleure plateforme du marché sans KYC
  • dYdX : la bourse sans KYC qui privilégie l’anonymat des utilisateurs
  • Uniswap : la plateforme décentralisée crypto qui ne demande aucune vérification
  • PancakeSwap : un échange crypto décentralisé sur BNB qui ne demande pas de KYC
  • GMX : la plateforme décentralisée de trading au comptant et de perpétuels sans vérification KYC
  • MEXC : une bourse mondiale avec des frais compétitifs et sans KYC
  • CoinEX : une plateforme crypto chinoise d’envergure mondiale sans vérification

Focus sur les meilleures plateformes cryptos pour acheter sans KYC


On retrouve de nombreuses plateformes permettant de pouvoir acheter des crypto-monnaies sans passer par la procédure KYC. Voici donc notre sélection des meilleures plateformes pour réaliser vos achats avec plus de discrétions.

Best Dex : la meilleure plateforme du marché sans KYC

best dex

Best Dex est une plateforme d’échange qui ne propose aucune vérification KYC à ses utilisateurs. Ces derniers peuvent y trader plus de 1 000 cryptos différentes sur des blockchains comme Ethereum et BNB Smart Chain. Les échanges ne prennent que quelques millisecondes à être traités.

La plateforme propose aussi un aperçu du marché en temps réel. Elle utilise le célèbre site Trading View pour proposer des graphiques et des indicateurs avancés. Cela permet aux utilisateurs de faire les meilleurs choix possibles sur les jetons qui vous intéressent.

Best Dex fonctionne en tandem avec Best Wallet. Il s’agit d’un portefeuille crypto qui vous permet de stocker les cryptomonnaies que vous avez acheté. Ainsi, vous n’aurez plus besoin d’utiliser plusieurs portefeuilles et échanges différents pour gérer vos actifs numériques.

Pour finir, Best Dex ne facture aucuns frais d’utilisation. Les seuls frais que l’utilisateur devra payer seront déterminés par le pool de liquidité ainsi que par les frais de gaz sur le réseau. Une application mobile est en cours de développement pour faciliter l’utilisation de Best Dex à tout moment, et dans tous les lieux.

 

dYdX : la bourse sans KYC qui privilégie l’anonymat des utilisateurs

dydx-logo

dYdX est une plateforme d’échange de cryptomonnaies qui est parmi les leaders de son secteur. Elle a été lancée en 2017 sur la blockchain de Ethereum et se spécialise dans le trading de produits dérivés. Le gros avantage de dYdX, c’est qu’elle propose des frais qui font partie des plus bas du marché.

Son autre avantage, c’est qu’elle utilise la technologie ZK-Rollup (Zero-Knowledge). Cette dernière permet aux utilisateurs de limiter les informations qu’ils souhaitent partager sur le réseau. L’anonymat est de plus en plus prisé par les utilisateurs, car les plateformes plus traditionnelles ne se privent pas pour revendre les données récoltées. Le fait qu’aucun KYC ne soit exigé par la plateforme fait partie de cette politique de préservation de l’anonymat des utilisateurs.

dYdX possède aussi le gros avantage de posséder son propre token. Il s’agit d’un token de gouvernance qui permet à la communauté de voter sur les décisions majeures de la plateforme. Les tokens offrent aussi la possibilité aux utilisateurs de récupérer des récompenses de trading qui permettent de récupérer, en partie, les frais qu’ils ont dû payer.

Uniswap : la plateforme décentralisée crypto qui ne demande aucune vérification

uniswap

Uniswap fait partie intégrante de l’écosystème des plateformes crypto décentralisées. Elle se démarque par sa formidable résilience, car elle a su traverser les temps difficiles qui ont marqué le marché des cryptomonnaies.

Avec un volume d’échange de plusieurs centaines de milliards de dollars, elle est le leader de son secteur. Comme tous ses homologues de cette liste, Uniswap se démarque pour ses frais très peu élevés. La plateforme est prévue pour fonctionner comme un bien public qui permet à la communauté d’échanger des cryptos sans contraintes.

La plateforme possède également son propre token UNI qui est un jeton de gouvernance. Comme pour dYdX, les détenteurs des tokens UNI peuvent participer aux décisions cruciales qui concernent les évolutions de la plateforme. La création de ce dernier a été réalisée dans le but de contrer l’échange SushiSwap qui récompensait les utilisateurs s’ils déposaient leurs fonds sur la plateforme.

PancakeSwap : un échange crypto décentralisé sur BNB qui ne demande pas de KYC

pancakeswap

PancakeSwap est une plateforme d’échange décentralisée qui opère surtout sur la BNB Smart Chain (aussi disponible sur Ethereum et Aptos). Ses volumes de transactions peuvent atteindre plus de 100 millions de dollars par jour.

Elle offre de nombreuses possibilités à ses utilisateurs. Ces derniers peuvent effectuer des échanges, de farmer et de staker des cryptomonnaies. L’échange comporte même une marketplace de NFT. Il s’agit là d’une plateforme ludique et facile à prendre en main qui sera idéale pour les traders débutants.

L’objectif des développeurs est clair, ils veulent avant tout créer une plateforme qui soit la moins coûteuse possible et la plus rapide sur le marché des DEX. Le fait qu’elle ne possède pas de KYC lui offre un avantage certain sur l’acquisition de nouveaux clients.

GMX : la plateforme décentralisée de trading au comptant et de perpétuels sans vérification KYC

GMX

GMX est une plateforme crypto qui se concentre sur les échanges au comptant et les contrats perpétuels. Elle évolue sur des blockchains telles que Arbitrum et Avalanche. Les transactions effectuées sur celle-ci n’ont aucun impact sur le prix et ne mettent pas en danger le pool de liquidité.

GMX rémunère les fournisseurs de liquidités grâce au frais issus des différents swaps, market makers et échanges à effet de levier. La plateforme propose deux types de tokens, à savoir le GLP qui permet la liquidité des échanges et le jeton GMX qui se charge de la gouvernance de la plateforme.

GMX est souvent considéré comme l’étoile montante de la DeFi. Elle comporte plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs et se place aisément dans le top 20 des DEX en termes de volume d’échange journalier. Les utilisateurs peuvent commencer à échanger sans avoir à vérifier leur identité.

MEXC : une bourse mondiale avec des frais compétitifs et sans KYC

MEXC Global

MEXC est une plateforme d’échange qui a su s’imposer dans le paysage mondial comme étant une référence. Elle fait partie des toutes premières plateformes d’échange à avoir proposé tout un tas de fonctionnalités tech innovantes.

Aujourd’hui, la plateforme possède environ 10 millions d’utilisateurs installés dans plus de 170 pays différents. MEXC souhaite convenir à tous les utilisateurs, qu’ils soient novices et expérimentés. Le fait que la plateforme ne demande aucun KYC est un gros plus dans l’acquisition de nouveaux clients.

Si vous cherchez une valeur sûre, MEXC est définitivement une plateforme de choix dans laquelle se lancer. Elle propose une sécurité fiable, des hautes performances (traite 1.4 million d’unités par seconde), une forte liquidité ainsi qu’un large choix de cryptomonnaies.

La plateforme se veut intuitive avec des informations clairement affichées, elle propose une accessibilité aux paires de cryptomonnaies exceptionnelle, et prend en charge une large variété de méthodes de paiement.

CoinEX : une plateforme crypto chinoise d’envergure mondiale sans vérification

CoinEX

CoinEx est une plateforme crypto qui a été lancée en 2017. Les développeurs se démènent pour proposer un nombre de fonctionnalités élargi afin d’améliorer en permanence l’expérience des utilisateurs.

La plateforme propose ses services dans plus de 100 pays différents et met liste environ 300 cryptomonnaies différentes. CoinEx est un écosystème entier qui possède un portefeuille multi-chaîne, un pool de mining, la CoinEx Smart Chain et un échange décentralisé.

L’infrastructure entière de CoinEx fonctionne avec son token utilitaire CET. Il permet aux utilisateurs de réduire leurs frais, d’obtenir des privilèges premium, ainsi que des droits concernant les campagnes promotionnelles, etc. Il est parfait pour les nouveaux traders qui souhaitent se lancer sur une plateforme très fiable et sans KYC. 


Procédure KYC, qu’est-ce que c’est ?


Le KYC (Know Your Customer) est une étape de vérification qui permet de connaître l’identité d’un utilisateur. Cela se traduit par un ensemble de procédures que les entreprises mettent en place.

Une fois le KYC complété, le client obtient l’accès à toutes les fonctionnalités financières d’une plateforme. En échange, celle-ci est désormais en mesure de savoir quel type d’activité son client effectue sur sa plateforme. C’est très utile pour détecter une activité suspecte comme un potentiel blanchiment d’argent ou un compte utilisé pour une arnaque. Le KYC est donc essentiel pour sécuriser l’ensemble du réseau et améliorer la qualité du service de l’entreprise.

Cependant, il est bien souvent redondant pour les clients. Il leur faut fournir tout un tas de documents administratifs qui peuvent rendre l’inscription laborieuse. En plus de cela, l’anonymat des utilisateurs est totalement corrompu au profit d’une surveillance totale.

Certains utilisateurs préfèrent sauter cette étape pour passer directement au vif du sujet. Certaines plateformes retardent la vérification KYC afin que le client puisse d’abord expérimenter la plateforme avant de devoir s’atteler à cette tâche.


Quels sont les avantages d’acheter des cryptos sans KYC ?


Le KYC est donc une mesure de sécurité reconnue pour son efficacité. On peut tout de même se questionner sur sa pertinence avec tous les moyens que possèdent les plateformes pour suivre les transactions. Voici quelques avantages que représente l’achat de cryptos sans KYC.

L’anonymat

Il faut bien se rendre compte que les cryptomonnaies sont un véritable symbole de la libéralisation du monde financier. Pour certains “ultra” du monde crypto, il est impensable que les transactions effectuées à l’aide de cryptos soient autant contrôlées.

Avec le KYC, le marché crypto retombe dans les travers que l’on reproche au monde financier traditionnel. Aujourd’hui, les utilisateurs veulent de plus en plus avoir la mainmise sur leurs données. Le passage d’un KYC fait tomber tous les masques et permet de savoir avec précision qui fait quoi sur la blockchain.

Si aucun KYC n’est effectué, les transactions faites par les utilisateurs sont davantage anonymes. Un nombre important d’utilisateurs estime que le passage d’une telle vérification n’est pas nécessaire et qu’elle ne devrait pas avoir lieu. Les plateformes sans vérification ont séduit de nombreux clients pour ces raisons.

La flexibilité

Le KYC est une vérification qui s’effectue dès l’ouverture d’un compte sur une plateforme. Il est bien souvent obligatoire pour permettre de débloquer les fonctionnalités d’échange sur une plateforme.

Le fait de ne passer aucun KYC permet à l’utilisateur d’effectuer ses premières transactions sans prise de tête. Bien souvent, les plateformes qui ne demandent pas de KYC proposent de s’inscrire avec une simple adresse mail, un numéro de téléphone, un nom, prénom, etc.

D’autres plateformes font le choix d’un compromis et limitent le montant des transactions possibles. Les utilisateurs peuvent ainsi prendre en main la plateforme et passer au niveau supérieur ensuite s’ils souhaitent augmenter le montant de leurs transactions.

L’accessibilité

La suppression du KYC présente aussi l’avantage qu’aucune restriction ne sera présentée à l’utilisateur en fonction de son pays de résidence. Ce dernier reste anonyme et il est donc impossible pour la plateforme de lui bloquer un quelconque accès à une fonctionnalité.

Certains pays étant sévères avec le monde des cryptos, il peut s’agir d’un gros plus pour les utilisateurs. Certaines plateformes peuvent être interdites dans certains pays, car elles ne possèdent pas les autorisations et/ou licence adéquates pour y proposer leurs services.

 


Quels sont les risques des plateformes sans KYC ?


Bien entendu, si le KYC existe, c’est qu’il possède bel et bien une utilité réelle. Il sécurise grandement les échanges qui s’effectuent sur une plateforme. Voici 4 points qui présentent les risques de l’absence de KYC.

Des risques de fraude et de blanchiment d’argent

Sans doute le défaut le plus évident qui pourtant est la principale raison de l’existence des KYC. Le monde des cryptomonnaies subit une mauvaise presse à cause de cela, car il a longtemps été considéré comme le terrain de jeu de personnages peu recommandables.

Son caractère anonyme attire beaucoup d’utilisateurs souhaitant faire du blanchiment d’argent et de la fraude. Cela pourrait poser de gros problèmes sécuritaires et réglementaires si les transactions ne pouvaient pas être un minimum tracé.

Sans KYC, les pirates et les criminels auraient tout le loisir de détourner des fonds sans que l’on puisse les retrouver.

Des manques de recours légaux

Imaginons un seul instant que des pirates aspirent tous les fonds d’une plateforme et les transferts sur d’autres portefeuilles. Si tous les échanges étaient anonymes et non soumis à une vérification KYC, ce type de procédure serait légion sur les réseaux blockchain.

Les plateformes et entreprises touchées par ce genre d’attaque n’auraient aucun moyen de poursuivre en justice les pirates. Cela rendrait le monde des cryptomonnaies incertain et il serait difficile d’y établir un projet solide. 

Un manque de confiance

Dans la continuité du point précédent, le marché des cryptomonnaies subirait une grave crise de confiance. Le traçage des transactions et de l’identité des utilisateurs ne permet aucune attaque qui ne soit sans conséquence. 

Sans le KYC, les plateformes ne peuvent pas recouvrer les gains perdus, poursuivre en justice les auteurs de l’attaque, etc. Par conséquent, il est probable que les utilisateurs n’auraient aucune confiance envers ce secteur et n’oseraient pas garder leurs cryptos bien longtemps sur une plateforme quelconque.

Le risque se trouve aussi envers les plateformes elles-mêmes, qui peuvent ne pas être réglementées. Cela expose également les clients au fait que les plateformes pourraient avoir une mauvaise gestion de leurs fonds et fassent faillite comme cela a été le cas avec FTX. Mes réglementations s’assurent que les plateformes ont une bonne gestion de leurs fonds.

L’évolution des réglementations

Dernier point, la vérification KYC n’est pas un standard encore clairement défini par les réglementations mondiales. Il se peut qu’à l’avenir, le KYC devienne totalement obligatoire et qu’il soit mis en place sans exception sur toutes les plateformes.

On vous rassure, si ce processus doit avoir lieu, il devrait sans doute être assez lent pour que les utilisateurs puissent retirer leurs fonds des plateformes concernées, et s’adapter au changement.

Cependant, le statut de la vérification KYC pourrait bel et bien s’étendre à toutes les plateformes dans certaines régions. Si c’est le cas, les plateformes qui ne voudraient pas se soumettre aux nouvelles recommandations pourraient subir des revers financiers. 


Est-ce légal d’acheter des crypto-monnaies sans KYC ?


Si l’achat des cryptos sans KYC est possible, il n’est pas sans contraintes. Il y a de fortes implications juridiques qu’il convient de prendre en compte avant de sauter le pas. La plupart des plateformes sont situées dans des pays qui sont relativement cléments sur ces questions.

Pour autant, l’Europe montre de plus en plus d’intérêt sur les questions des cryptomonnaies. Elle prévoit le projet de loi MiCa qui devrait définir des règles claires à propos du marché. Il est cependant possible pour de nombreux clients français d’utiliser des plateformes qui ne sont pas soumises à des juridictions strictes à l’étranger.

Cependant, il faut toujours veiller à bien déclarer les revenus obtenus par l’intermédiaire des échanges de cryptos. Si l’utilisateur ne le fait pas, il pourrait être sujet à de graves sanctions. Notez que vos cryptomonnaies ne sont imposables que lors d’un passage à une monnaie fiat. Si vous ne le faites pas, vous n’aurez rien à payer même en cas de plus-value sur le marché crypto !

 


Conclusion


L’achat de cryptomonnaies sans KYC est un bon moyen de limiter la friction entre les nouveaux clients et les plateformes. Il favorise l’anonymat et permet une meilleure flexibilité à travers les échanges.

Pour autant, il convient de connaître les risques qui sont affiliés à l’absence de vérification. La sécurité du réseau s’en trouve gravement impactée et le blanchiment d’argent et les fraudes deviennent possibles sans conséquence pour les malfaiteurs.

Si vous optez pour une plateforme sans KYC, soyez sûr d’être à jour dans la déclaration de vos impôts. Les cryptomonnaies converties en monnaie fiat peuvent être considérées comme des plus-values.


FAQ

Quels exchanges sont sans procédure KYC ?

Il y a de nombreux exchanges crypto qui ne proposent aucune procédure KYC. Ces derniers peuvent parfois trôner dans le top 10 des meilleurs échanges mondiaux. Découvrez-les en vous rendant sur cet article détaillé.

Comment acheter des cryptos sans KYC ?

Certaines plateformes proposent à leurs utilisateurs d ‘entrer une simple adresse mail et un mot de passe pour commencer à faire des échanges. Elles sont idéales pour éviter une éventuelle vérification fastidieuse. Découvrez quelles sont ces plateformes dans cet article.

Pourquoi acheter des cryptos sans KYC ?

Le KYC est un excellent moyen d’effectuer des échanges tout en restant anonyme. Il évite aussi de passer du temps à fournir les documents nécessaires à la vérification. Celle-ci peut parfois prendre plusieurs dizaines de minutes. Découvrez les avantages d’acheter des cryptos sans KYC dans cet article.