Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Un trafiquant de bitcoins de 21 ans risque 20 ans de prison

Par Fredrik Vold
Un trafiquant de bitcoins de 21 ans risque 20 ans de prison 101
Source: iStock/ImagesbyTrista

Dans un communiqué du bureau du procureur américain du district sud de la Californie, un revendeur de bitcoins âgé de 21 ans a été “incarcéré sans cautionnement”, accusé d’opérer une "entreprise illégale de transferts d’argent" aux États-Unis.

Dans le cadre de son activité d'échange de bitcoins, le jeune homme, Jacob Burrel Campos, a accepté des paiements en espèces via son compte bancaire et par l'intermédiaire de MoneyGram, mais ne respectant pas les exigences anti-blanchiment en vigueur. Selon le document du bureau du procureur américain, il appliquait la politique du «Aucune question posée» à ses clients et facturait des frais de transaction de 5% pour ses services.

Il est également accusé d'avoir envoyé plus de 900 000 dollars américains de son compte bancaire à «un compte bancaire à Taïwan au nom de Bitfinex», puis d’avoir utilisé ces fonds pour acheter des bitcoins. Le jeune californien fait face à 28 chefs d’accusation de blanchiment d’argent international ; il encourt une peine d'emprisonnement maximale de 20 ans.

Jacob Burrel Campos a été arrêté le 13 août dernier alors qu'il entrait aux États-Unis depuis le Mexique. Notant que Burrel avait "la citoyenneté dans trois pays, pas d’emploi stable aux États-Unis et la possibilité d’accéder à de grosses sommes d’argent", les autorités ont conclu qu’il risquait de fuir et qu’il devrait donc être détenu sans caution.

Dans un autre cas plus tôt cette année, un Texan a admis qu'il avait pratiqué des dépôts pour des clients à des fins personnelles sur une plateforme bitcoin qu'il gérait et qu'il avait menti à ses clients sur l’existence d’un piratage qu’aurait subi la plateforme en 2013. L'ancien opérateur de l’exchange en bitcoins est désormais passible de 20 ans de prison en vertu des lois fédérales américaines.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles