En complément de Coinbase, Valkyrie s’associe à BitGo pour conserver les Bitcoins de son ETF

Thomas Julia
| 3 min read

L’approbation par la SEC des ETF au comptant le 10 janvier dernier n’a pas stoppé l’industrie dans son avancée perpétuelle, bien au contraire. Dans un dossier 8-K déposé le 1er février auprès de la Securities and Exchange Commission, la société Valkyrie, l’un des fournisseurs de ces ETF Bitcoin Spot, a annoncé avoir conclu un partenariat avec BitGo comme deuxième service de garde pour son fonds BRRR. Explications.

Un partenariat noué le 17 janvier


C’est depuis le 17 janvier que BitGo a accepté d’opérer comme service de garde du fonds BRRR. Ce qui ne signifie pas que Valkyrie compte se séparer de son partenaire actuel, à savoir Coinbase. Le but est de se diversifier pour accentuer la sécurité et ne pas se retrouver tributaire d’un seul service de garde. “Nous prévoyons d’utiliser les services de garde de Coinbase et de BitGo pour conserver le bitcoin du Trust”, a déclaré Valkyrie.

BitGo agit désormais en tant que dépositaire de 2 émetteurs d’ETF Bitcoin Spot. L’entreprise travaillant déjà avec Hashdex. Il faut néanmoins rappeler que Coinbase demeure le service de garde de la plupart des ETF Bitcoin au comptant lancés en janvier. La prévision pour les ETF est que ces derniers drainent des centaines de milliards de dollars, il était donc attendu que la concurrence se fasse également ressentir à tous les niveaux de l’écosystème.

Une initiative qui devrait ouvrir la voie


Le PDG de BitGo, Mike Belshe, a qualifié la diversification des dépositaires de “meilleure approche” pour atténuer les risques associés à la conservation des ETF dans un article du 1er février. “C’est une énorme victoire pour l’industrie“, a-t-il ajouté. Pour rappel, L’ETF Bitcoin spot Valkyrie détient 113,5 millions de dollars en Bitcoin selon les données de BitMEX Research. Il s’agit du septième plus grand détenteur de Bitcoin parmi les ETF Bitcoin au comptant.

Même si les déclarations enflammées du PDG de BitGo ne sont pas très surprenantes, beaucoup partagent son avis. L’analyste de Bloomberg ETF, James Seyffart, a par exemple déclaré qu’il ne serait pas surpris si d’autres émetteurs d’ETF suivaient l’exemple de Valkyrie. Nate Geraci, président de The ETF Store, a déclaré dans un post sur X que d’autres émetteurs de fonds discutaient avec Gemini, Kraken, BitGo et d’autres pour nouer des partenariats de service de garde secondaire.

Il faut dire que les 10 émetteurs d’ETF Bitcoin au comptant sont engagés dans une guerre de marketing et de frais engagée même plusieurs mois avant l’autorisation de l’activité par le gendarme financier américain. C’est que l’enjeu est de taille. BlackRock (dont le fonds est le premier à avoir dépassé les 2 milliards de dollars) et ARK 21Shares ont par exemple réduit leurs frais de gestion avant que leurs ETF Bitcoin au comptant ne soient approuvés. Le 29 janvier, Invesco et Galaxy ont annoncé avoir réduit les leurs de 0,39 % à 0,25 %. Inversement, Grayscale Investments, qui a converti son trust Bitcoin en ETF au comptant, affiche actuellement les frais de gestion les plus élevés, avec 1,5 %.


Sources : Coindesk, Cointelegraph


Sur le même sujet :


Avertissement : cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.