Accueil Actualités

Les exchanges chiliens remportent une bataille juridique

Par Tim Alper
Les exchanges chiliens remportent une bataille juridique 101
Source: iStock/Martin Barraud

Au Chili, les pro-cryptomonnaies et blockchain connaissent un début d’année optimiste: une décision de justice a été rendue en faveur des exchanges du pays dans le cadre d’un différend juridique en cours et le Trésor public du pays teste les paiements via une nouvelle plateforme blockchain.

La décision de justice est le dernier développement d’un conflit juridique amer et de longue date entre les principales banques chiliennes et les principaux exchanges chiliens. Des banques, telles que BancoEstado et Itau , ont décidé l'année dernière de geler les comptes d'échanges tels que Orionx et Buda . Cependant, les exchanges se sont plaints arguant que cela représentait une restriction commerciale.

Les banques semblaient avoir obtenu une victoire complète dans cette affaire le mois dernier, lorsque la Cour suprême - la plus haute instance juridique du pays - a confirmé la décision des banques de geler les comptes cryptos.

Selon le média Diario Financio, la Cour de défense de la libre concurrence du Chili, a ordonné aux banques de continuer à traiter pour le moment avec des exchanges, affirmant que la décision de la Cour suprême “ne constituait pas un nouveau précédent” et constituait un “abus de pouvoir”. Selon un article du blog de Buda, la décision signifie que “les banques doivent rouvrir des comptes et les garder ouverts pendant toute la durée de la procédure judiciaire, afin de s'assurer […] que les plateformes ne subissent aucun dommage économique irréparable”.

L'affaire est cependant loin d'être terminée. Une autre audience est prévue pour février, avec la déposition des ministres des finances et de l’économie du pays.

Dans le même temps, le Trésor public du pays a lancé un projet pilote avec une plateforme alimentée via la blockchain et qui permettra aux fournisseurs et aux banques d’effectuer des transactions via un registre décentralisé. Le Trésor déclare que l’utilisation de systèmes centralisés a entraîné des “divergences mineures” dans les transactions, un inconvénient que la plateforme blockchain aidera à résoudre.

Selon une version officielle, la nouvelle plateforme garantira un “coût moindre pour les transactions”, bien que le Trésor public n’ait pas indiqué sur quel type de technologie elle reposait.

Il semblerait que le gouvernement soit particulièrement intéressé par plusieurs initiatives dans le sens de l'adoption de la technologie blockchain. Certains observateurs estiment que d'autres ministères pourraient travailler en coulisse sur leurs propres projets.

Le parlement chilien devrait également débattre d'un projet de loi sur le thème de la blockchain proposé par un groupe de députés en octobre de l'année dernière.
____
Volume en Bitcoin au Chili sur Weekly LocalBitcoins, une place de marché pair à pair:

Les exchanges chiliens remportent une bataille juridique 102
Source: Coin.dance
Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles