Accueil ActualitésActualités Altcoin

Facebook cherche déjà à lister son stablecoin sur les exchanges

Par Linas Kmieliauskas
Facebook cherche déjà à lister son stablecoin sur les exchanges 101
Source: iStock/neilkendall

Le géant des médias sociaux Facebook avec ses plus de deux milliards d'utilisateurs est en pourparler avec des exchanges crypto pour lister son stablecoin qui devrait être disponible pour les consommateurs au premier semestre de l'année selon le New York Times qui cite plusieurs sources anonymes.

Facebook compte plus de 50 ingénieurs travaillant sur son projet qui devrait devenir un stablecoin, indexé sur un panier de devises étrangères et soutenu par des fonds détenus sur des comptes bancaires appartenant à Facebook, peut-on lire dans l’article.

Selon l’article, le fait de travailler avec des exchanges allégerait une partie du fardeau réglementaire de la société, car les exchanges seraient responsables de la détention des jetons numériques et de la vérification des clients.

L’article a rappelé que Facebook travaillait déjà à développer un stablecoin qui autorisera WhatsApp, l’application de messagerie à faire des transferts d'argent sur la plateforme. Selon l’article, Facebook "travaille sur la stratégie, ce qui comprend la garde des actifs, des devises fiduciaires qui seraient détenues pour protéger la valeur du stablecoin" - et se concentrera dans un premier temps sur "le marché des envois de fonds en Inde", où il y a plus de 200 millions d'utilisateurs. Au total, l'application comptait environ 1,5 milliard d'utilisateurs il y a un an.

Par ailleurs, d’autres applications de messagerie comme Telegram et Signal travaillent également sur leurs propres monnaies numériques.

Facebook a activement poursuivi ses objectifs commerciaux liés à la blockchain l'année dernière, après avoir nommé David Marcus, son ancien vice-président chargé des produits de messagerie, à la tête d'un nouveau département blockchain. Marcus était également membre du conseil d'administration du crypto exchange Coinbase et ancien président de PayPal.

Par ailleurs, pendant une vaste campagne d’acquisitions de startups liées à la crypto et à la blockchain, Facebook envisageait des accords d'une valeur de plusieurs dizaines de millions de dollars. De plus, la société a maintenant 18 offres d'emploi pour son équipe blockchain, soit quatre de plus qu’il y a 10 jours.

En février, le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a déclaré être “potentiellement intéressé” à utiliser la technologie blockchain comme un outil d’authentication sur son réseau social..

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles