Hana Bank et BitGo s’allient pour la garde d’actifs numériques en Corée du Sud

Benoit de Jessey
| 4 min read

L’annonce récente d’un partenariat entre Hana Bank, l’une des institutions financières les plus importantes de Corée du Sud, et BitGo, une entreprise spécialisée dans la garde d’actifs numériques, marque une étape significative dans l’évolution du marché de la crypto-monnaie en Corée du Sud.

La Corée du Sud, un marché crypto porteur

La Corée du Sud se distingue comme l’un des marchés les plus dynamiques en matière de crypto-monnaie.Selon une enquête récente publiée par Consensys et YouGov, 63 % de la population sud-coréenne est informée de l’existence des actifs numériques, un chiffre qui témoigne de l’engouement national pour cette nouvelle forme d’actifs financiers. Ce contexte favorable n’est pas sans susciter l’attention des autorités réglementaires. En effet, le gouvernement a récemment adopté des mesures législatives visant à encadrer le secteur. Parmi ces dernières figure l’obligation pour les plateformes d’échange de crypto-monnaies de maintenir un fonds de réserve d’au moins 3 milliards de wons (environ 2,3 millions de dollars). Cette réglementation vise à instaurer un environnement plus sûr et plus transparent pour les investisseurs.

Une alliance stratégique

Fondée en 1971 et ayant fusionné avec la Korea Exchange Bank en 2015, Hana Bank est une institution financière de premier plan en Corée du Sud. Avec des actifs sous gestion estimés à 448 milliards de dollars, la banque a démontré un intérêt croissant pour le secteur des actifs numériques, notamment en participant à des projets de monnaie numérique de banque centrale (CBDC). En 2022, la banque a généré un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars, affirmant ainsi sa solidité financière.

BitGo, de son côté, est une entreprise américaine fondée en 2013, spécialisée dans la garde sécurisée d’actifs numériques. Avec une présence dans plus de 50 pays, BitGo a récemment levé 100 millions de dollars lors d’un tour de financement de série C, portant sa valorisation à 1,75 milliard de dollars. L’entreprise est accréditée par les régulateurs aux États-Unis, en Suisse et en Allemagne, et sert environ 1 500 organisations à travers le monde. 

Le partenariat entre Hana Bank et BitGo vise à combler un vide dans le marché sud-coréen des actifs numériques en matière de confiance et de protection des consommateurs. Hana Bank apportera son expertise en matière de services financiers, de sécurité et de conformité réglementaire. BitGo, quant à elle, mettra à disposition ses solutions technologiques avancées pour la garde sécurisée d’actifs numériques. Les deux entreprises envisagent également d’explorer la possibilité de créer une joint-venture, ce qui pourrait aboutir à une nouvelle entité combinant les forces de chacun. Celle-ci serait non seulement bénéfique pour les deux entreprises, mais aussi pour le marché sud-coréen des actifs numériques, qui verrait ainsi l’émergence d’un acteur majeur doté d’une expertise complète en matière de services financiers et de sécurité des actifs numériques.

Quel impact sur le marché ?

L’alliance entre ces deux entités pourrait avoir un impact considérable sur le marché sud-coréen des actifs numériques. Elle est susceptible de stimuler la participation institutionnelle et pourrait servir de modèle pour d’autres collaborations dans le secteur, tout en renforçant la confiance des investisseurs grâce à des mesures de sécurité et de conformité accrues. 

« Nous prévoyons de contribuer à renforcer la confiance et la protection des consommateurs sur le marché national des actifs numériques en promouvant le secteur des services de conservation d’actifs numériques (DAC) avec nos partenaires mondiaux » Hana Bank.

Le partenariat entre Hana Bank et BitGo représente une avancée majeure dans le secteur des actifs numériques en Corée du Sud. En combinant l’expertise financière de Hana Bank avec les solutions de sécurité de BitGo, cette alliance a le potentiel de transformer le paysage réglementaire et d’attirer des investisseurs institutionnels, contribuant ainsi à l’évolution positive du marché des actifs numériques en Corée du Sud et, potentiellement, au-delà de ses frontières.

Source : forkast news