Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Peut-on interdire le Bitcoin? Que peuvent faire concrètement les gouvernements?

Par Tim Alper
Peut-on interdire le Bitcoin? Que peuvent faire concrètement les gouvernements? 101
Source: Adobe/Trambitski

Les experts commencent à réfléchir aux stratégies que les gouvernements pourraient utiliser s'ils décidaient de faire la guerre au Bitcoin (BTC) et de faire dérailler un actif dont la hausse ces derniers mois a été tout simplement fulgurante.

L’arrivée des cryptomonnaies sur PayPal l'année dernière (qui devrait se généraliser en 2021) et la décision de Tesla d'acheter pour 1,5 milliard de dollars de Bitcoin ont sans doute été des jalons importants pour la mère des cryptomonnaies qui est devenu un sujet de conversation partout à travers le monde. Certains pensent cependant le BTC est devenu trop important et qu'il devrait être contrôlé.

http://www.coinhouse.com/r/179207
Cliquez pour acheter du Bitcoin sur la plateforme française 100% régulée Coinhouse

Que se passerait-il si un gouvernement décidait de se ranger du côté de ce dernier groupe, comment pourrait-il s'attaquer concrètement au Bitcoin?

Selon un article d'opinion de Quillette, Alex Gladstein, un éminent défenseur du BTC et le responsable de la stratégie de la Fondation des droits de l'homme, une organisation à but non lucratif qui prétend soutenir les libertés civiles dans les sociétés autoritaires, les gouvernements selon lui n’ont que très peu d’option face au Bitcoin car son protocole le rend très résistant.

Cependant, les gouvernements sont loin d'être impuissants, et pourraient tenter de s'emparer du pouvoir en prenant "le contrôle d'une majorité du hashrate de Bitcoin", ce qui leur coûterait la bagatelle de 5 milliards de dollars rien qu'en achats de matériel.

Peu probable donc. D’ailleurs Gladstein a écarté cette possibilité, notant qu'elle ne permettrait pas aux gouvernements "de modifier les règles du consensus du Bitcoin, d’émettre plus de bitcoins ou de voler les avoirs de qui que ce soit".

Une telle "attaque gouvernementale" perturberait également les "fabricants de semi-conducteurs de ce monde" déjà à pied d'œuvre sur d'autres projets. Voudraient-ils contribuer" à ce but très spéculatif?.

Cependant, le fondateur de BlockTower Capital, Ari Paul, a une opinion différente.

Dans les deux cas, Gladstein a affirmé que viser les utilisateurs ou les mineurs pourrait mieux convenir aux gouvernements. Une option est une attaque dite "6102", une référence au décret drastique 6102 du président Franklin D. Roosevelt, une mesure qui interdit la propriété de l'or aux États-Unis, les contrevenants étant menacés de prison.

Gladstein a écrit,

Le gouvernement américain, ou tout autre gouvernement, pourrait essayer de faire la même chose, en donnant aux citoyens la possibilité de déclarer et de vendre leurs bitcoins au gouvernement, sous peine de prison.

http://go.bitbuy.tech/aff_c?offer_id=3&aff_id=1009&source=FR
Achetez du Bitcoin au Canada via la plateforme 100% régulée Bitbuy

S'attaquer à ceux qui ont du Bitcoin?

Cependant, de nombreux membres de la communauté Bitcoin sont déjà conscients des risques potentiels d'une attaque par 6102, et savent qu'il est possible de contrer une telle attaque si un nombre suffisant de propriétaires de BTC choisissent l'option de l'auto-détention, plutôt que de compter sur les échanges cryptos pour stocker leurs cryptos.

Il a également affirmé qu'une "taxe sur les plus-values latentes" pourrait décourager la détention de bitcoins, tandis qu'un projet réussi de monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) pourrait éliminer le besoin de bitcoins sans aucun doute l'un des objectifs de la Chine avec son projet de yuan numérique.

Interdire le minage de Bitcoin? S'attaquer aux échanges cryptos

L'auteur a également évoqué la possibilité d'interdire le minage de Bitcoin "à l'intérieur des démocraties", une mesure qui, sans doute, ferait simplement le jeu de Pékin et de Moscou si Washington et ses alliés décidaient de la mettre en place.

Peut-être, a suggéré Gladstein, que le fait de s'appuyer sur les échanges cryptos apporterait une réponse aux gouvernements.

Il a écrit,

Le problème des "deux bitcoins" est peut-être la plus grande menace actuelle pour les utilisateurs du Bitcoin. Si les 25 plus grandes bourses mondiales aux États-Unis, dans l'Union européenne et en Asie de l'Est empêchaient à leurs utilisateurs de faire des retraits, le système serait effectivement biaisé. Les bitcoins à l'intérieur de la bulle seraient une “liste blanche” et les bitcoins à l'extérieur pourraient être "sur liste noire" ce qui signifie que si un commerçant accepte de vous des bitcoins qui ne sont pas sur une certaine liste, il courrait un risque. Peu importe que vous soyez très discret avec vos bitcoins, cela n'aurait pas d'importance. Il vous faudrait trouver des gens prêts à accepter vos BTC sans aucune trace".

Une telle décision, cependant, exigerait la conformité de presque tous les grands échanges du monde entier, et impliquerait également, selon Gladstein, la capitulation complète du marché de la DeFi, "étant donné qu'il repose sur la possibilité pour les utilisateurs d'acheter de l'Ethereum (ETH) avec des dollars sur les grandes bourses et de se retirer ensuite sur des plateformes de trading comme Uniswap".

Il a ajouté que la force du Bitcoin était due au fait qu’il incarne "un phénomène distribué à l'échelle mondiale" et que "contrairement à toutes les autres cryptomonnaies, il n'y a pas de point central de défaillance".

Sa conclusion est relativement positive pour les bitcoiners car elle suggère que "la seule façon de tuer" le Bitcoin serait "de faire en sorte que les gens n'en aient plus besoin", afin que "personne ne lui fournisse de l'énergie, et qu'il meure".

"Peut-être que l'humanité peut trouver une autre technologie qui réponde" aux besoins que le BTC satisfait, a-t-il écrit, "mais d'ici là, le Bitcoin prospérera."

D'autres ont laissé entendre que les gouvernements n'arriveraient peut-être pas aux mêmes conclusions.

Michael Burry, le célèbre manager de gestion alternative américain qui s'est fait une réputation en spéculant sur la crise économique de 2008, s'est rendu sur Twitter pour dire que l'inflation était en train d'augmenter avec l'assouplissement des mesures de protection contre les coronavirus et que les gouvernements allaient maintenant s'attaquer au Bitcoin et à l'or.

Il a écrit,

"Dans une crise inflationniste, les gouvernements vont s'efforcer d'écraser les concurrents dans le domaine monétaire."

Et dans une interview au New York Times, Eric Rosengren, le directeur de la Banque fédérale de réserve de Boston, a estimé que l'émission de la CBDC finirait par marginaliser le Bitcoin.

Il a déclaré

"Je soupçonne qu'un jour, un certain nombre de banques centrales auront une monnaie numérique. Lorsqu'il y a une monnaie numérique disponible, autre que l'économie souterraine, on ne voit pas bien pourquoi les gens utiliseraient le Bitcoin".

Quoi qu'il en soit, certains experts internationaux ont averti les gouvernements qu'ils pouvaient nourrir des estimations exagérées de l'attrait des projets de CBDC, avertissant que les projets de monnaie numérique n'auront pas les mêmes avantages qu'un protocole véritablement décentralisé comme le Bitcoin.

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour ouvrir un plan épargne en Bitcoin, allez sur la plateforme régulée StackinSat

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h" et “Investir dans Bitcoin".

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles