Le nouveau stablecoin de PayPal ne fait pas l’unanimité

Matthieu Dumas
| 3 min read

Le 7 août 2023, PayPal a annoncé le lancement de son propre stablecoin, le PayPal USD (PYUSD), une cryptomonnaie adossée au dollar américain et construite sur la blockchain Ethereum. Selon le géant du paiement en ligne, le PYUSD vise à faciliter les transactions internationales, à réduire les frictions pour les paiements dans les environnements virtuels et à offrir un accès plus large aux services financiers. Le PYUSD est disponible pour les utilisateurs de PayPal et de Venmo aux États-Unis, qui peuvent acheter, vendre, détenir et transférer le stablecoin dans l’application ou sur le site web de PayPal.

Réactions et Débats dans l’Industrie

Toutefois, le nouveau stablecoin de PayPal ne fait pas l’unanimité dans le monde des cryptomonnaies. Certains acteurs du secteur ont exprimé leur scepticisme ou leur critique à l’égard du PYUSD, en mettant en avant plusieurs limites ou risques potentiels.

D’une part, certains observateurs ont souligné que le PYUSD n’apporte pas de réelle innovation par rapport aux autres stablecoins existants, comme l’USDC ou le DAI, qui sont également adossés au dollar américain et construits sur la blockchain Ethereum. Ils ont également remis en question la nécessité d’un stablecoin émis par PayPal, alors que la plateforme permet déjà d’utiliser d’autres cryptomonnaies, comme le Bitcoin ou l’Ethereum.

D’autre part, certains experts ont mis en garde contre les risques réglementaires liés au PYUSD, qui pourrait attirer l’attention des autorités américaines. En effet, la SEC et d’autres régulateurs ont exprimé leur préoccupation face à la croissance des stablecoins, qu’ils considèrent comme des menaces potentielles pour la stabilité financière et la souveraineté monétaire. Ils ont également demandé aux émetteurs de stablecoins de se conformer aux règles en matière de lutte contre le blanchiment d’argent, de protection des consommateurs et de transparence.

Enfin, certains utilisateurs ont exprimé leur méfiance à l’égard du PYUSD, en doutant de sa réelle décentralisation et de sa sécurité. Ils ont notamment pointé du doigt le rôle de Paxos, la société qui émet et gère le PYUSD pour le compte de PayPal. Paxos est une entreprise régulée par l’État de New York, qui détient les actifs qui garantissent le PYUSD. Or, certains utilisateurs craignent que Paxos ne soit soumis à des pressions ou à des interventions des autorités, qui pourraient compromettre la disponibilité ou la valeur du PYUSD.

Commentaire de PayPal 

Un porte-parole de PayPal a déclaré à Cointelegraph que le PYUSD est important parce que l’adoption par le grand public des expériences numériques futures nécessitera un instrument numérique stable qui est crypto-natif et facilement connecté au fiat. Malgré l’environnement réglementaire flou pour les actifs numériques aux États-Unis, le porte-parole a déclaré :

 “Notre expérience nous montre que le moment est venu de moderniser et de mettre à niveau l’infrastructure technologique du système financier – et nous voulons aider les entreprises et les consommateurs à s’adapter et à s’engager. C’est pourquoi nous lançons un stablecoin PayPal, conçu pour éliminer la volatilité des prix des autres monnaies numériques tout en permettant des paiements en toute confiance.”

Propos recueilli par CoinTelegraph dans cet article

Le nouveau stablecoin de PayPal ne fait pas l’unanimité dans le monde des cryptomonnaies. Si certains y voient une opportunité de démocratiser l’accès aux services financiers et de favoriser l’adoption des cryptomonnaies, d’autres y voient un projet sans intérêt ou dangereux. Le succès du PYUSD dépendra donc de sa capacité à convaincre les utilisateurs de sa fiabilité, de sa sécurité et de sa valeur ajoutée.

Source : CoinTelegraph, Bloomberg, Coindesk, CNBC