26 Sep 2022 · 2 min read

Les investisseurs de LUNC réagissent à la recommandation de CZ sur la taxe de négociation de 1,2 % sur Binance

L’écosystème Terra a connu un effondrement qui rendu toute la cryptosphère inquiète. L’équipe derrière le projet continue d’étudier des pistes de solutions pour sortir relancer la machine. C’est dans ce sens que Changpeng Zhao, le PDG de Binance, a proposé une solution osée. 

Selon CZ, le projet a des chances de s’en sortir s'il accepte l’ajout d’une taxe forfaitaire de 1,2% sur les transactions de LUNC. Cette solution a été appréciée différemment par la communauté. 

Il ne fait aucun doute que Terra a besoin d’une solution miracle pour s’en sortir. Si Do Kwon, le co-fondateur n’en a pas encore, CZ a décidé d’apporter sa pierre à l’édifice.

Appliquer une taxe forfaitaire sur les transactions

CZ pense que LUNC pourrait réduire son offre totale de jeton dans l’objectif d’améliorer la performance de son prix. Les jetons qui seront brûlés proviendront d’une taxe forfaitaire appliquée sur les transactions de LUNC. D’après le PDG de Binance :

"Nous allons mettre en place un bouton d'opt-in [sur la bourse Binance], pour que les gens puissent choisir de payer une taxe de 1,2 % pour leurs échanges de LUNC."

De cette façon la communauté pourra décider de soutenir un peu plus le projet afin que celui-ci puisse se maintenir. Pour que cette aide soit consistante, CZ envisage d’ajouter son bouton après le consensus de 25 % des investisseurs LUNC. Il veut éviter la discrimination qui pénaliserait les premiers investisseurs par rapport aux nouveaux. 

Ainsi, les anciens détenteurs de LUNC ne seront pas les seuls à payer la taxe de 1,2 %. Ce taux forfaitaire commencera à être appliqué quand les traders opt-in seront à 50% du volume total des transactions sur toutes les bourses.

Une proposition diversement appréciée par la communauté

La communauté LUNA est divisée après cette proposition. D’un côté, certains ont validé la recommandation d’ajouter un bouton opt-in. De l’autre, cette proposition a été rejetée car selon eux, Binance qui est une bourse centralisée, pourra manipuler cette crypto-monnaie.

Malgré sa proposition de brûler des jetons LUNC, le PDG de Binance accorde de l’importance à la communauté qui a son mot à dire. Il croit pouvoir compter sur l’avis favorable des investisseurs pour mettre en place cette stratégie visant à soutenir le prix de LUNC. 

Ce qu’il espère encore plus, c’est que cette mesure soit appliquée sur toutes les bourses et sur le réseau Terra. Il est conscient du risque de voir les investisseurs retirer leurs jetons de Binance pour les mettre sur une autre bourse qui n’applique pas le taux forfaitaire et le burn des tokens.