Nouvelle Révélation : Les procureurs américains enquêtaient sur FTX bien avant que l'exchange ne s'effondre

Sam Bankman-Fried. Source: capture d'écran d'une vidéo, NBC News / YouTube

L'effondrement inattendu de FTX, un exchange crypto de premier plan, a fait la une des médias ces dernières semaines. Néanmoins, des documents révélés récemment suggèrent que l'entreprise de Sam Bankman-Fried était dans le viseur des procureurs américains, et ce, bien avant que FTX ne dépose son bilan.

Le bureau du procureur américain du district sud de New York, dirigé par le procureur Damian Williams, a consacré plusieurs mois à examiner les exchanges crypto possédant des succursales aux États-Unis et à l'étranger. Dans ce contexte, les procureurs de Manhattan avaient commencé à enquêter sur les opérations de l'exchange FTX. C'est en tout cas ce qu'ont déclaré des personnes proches de l'enquête à Bloomberg.

L'enquête, qui aurait débuté plusieurs mois avant l'effondrement de l'exchange, indique que les opérations menées par FTX étaient considérées comme suspicieuses par certains procureurs américains. Les informations rapportées par des sources anonymes proches de l'enquête suggèrent que les procureurs étaient particulièrement dubitatifs quant à la conformité de FTX avec le "Bank Secrecy Act" du pays.

Adoptée par le Congrès en 1970, cette loi a instauré des mesures contre le blanchiment d'argent aux États-Unis, obligeant les acteurs du secteur financier à tenir des registres et à mettre en place des rapports à des fins fiscales, pénales et réglementaires.

Suite à l'effondrement de l'empire FTX, Bankman-Fried, fondateur et ancien PDG de l'entreprise, fait son possible afin de réunir de nouveaux capitaux et rembourser les clients, malgré le dépôt de bilan.

L'entrepreneur a annoncé qu'il allait "rencontrer en personne" des investisseurs potentiels ainsi que des régulateurs, dans le but faire le nécessaire pour les clients. "D'abord les clients, puis les investisseurs", a déclaré Bankman-Fried via un tweet.

Pendant ce temps, alors que FTX avant dans sa procédure de faillite volontaire, en vertu du chapitre 11, certains analystes du secteur s'inquiètent au sujet d'un éventuel risque de contagion de plus en plus importante dans l'écosystème crypto.

Parmi eux, Joseph Ayoub, analyste chez Citi, acteur international du secteur financier. Ce dernier a récemment déclaré qu'il pensait que l'ensemble de l'industrie crypto faisait face à un "sérieux de risque de contagion plus large, au-delà de l'écosystème lui-même". Néanmoins, il pense également qu'il est peu probable qu'une telle contagion s'étende aux marchés financiers traditionnels. 

"Dans le secteur des crypto-monnaies, il est difficile de prédire jusqu'où cela peut aller, et combien de temps cela peut durer. La contagion peut persister durant une période significative", a déclaré l'analyste de la banque.

Cela dit, les difficultés actuelles du marché pourraient aussi représenter une opportunité pour d'autres exchanges afin de prendre une part plus importante du marché, puisque le deuxième plus grand exchange de produits dérivés et au comptant a demandé le chapitre 11", selon Ayoub.