Accueil ActualitésActualités Altcoin

La récession pourrait augmenter la demande de cryptomonnaies

Par Fredrik Vold
La récession pourrait augmenter la demande de cryptomonnaies 101
Source: iStock/winhorse

Une enquête récente a démontré que potentiellement, un ralentissement économique peut inciter à acheter des cryptomonnaies, ça serait du moins vrai à Hong Kong.

Selon une enquête menée par la Hong Kong Blockchain Association (HKBA), 23% des répondants ont déclaré qu'ils envisagent les investissements dans des cryptomonnaies comme une garantie contre un ralentissement économique, selon Yahoo Finance HK. Près de la moitié des participants à l'enquête s'attend à ce qu'un tel ralentissement se produise dans l'économie mondiale d'ici un an.

Généralement considérés comme des investisseurs avertis et des technophiles, les Hongkongais affichent une forte volonté de diversifier leurs économies en s’éloignant des devises et des actions traditionnelles, que certains jugent très risquées, a déclaré HKBA à Yahoo Finance HK.

Malgré l'intérêt qu’ils portent aux cryptos, 60% des personnes interrogées souhaitaient voir apparaître des «licences» et une réglementation plus claire en ce qui concerne les plateformes d’échange. Loin d’être surprenant, l'enquête a révélé que les jeunes sont beaucoup plus ouverts aux investissements dans les cryptomonnaies que les générations plus vieilles.

Certains experts estiment que le bitcoin et les cryptomonnaies en général peuvent être pratiques du point de vue de l'investissement, car leurs performances ne sont pas directement liées à celles des autres marchés financiers. Les marchés cryptos sont en effet presque sourds face aux nouvelles du monde extérieur.

Bill Miller, investisseur dans le Bitcoin de longue date, a récemment déclaré que Bitcoin devrait être considéré comme un «actif indépendant qui se rapproche de l'or», ce qui veut dire qu'il pourrait jouer un rôle majeur dans un portefeuille, agissant comme une protection contre les ralentissements des autres marchés.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles