25 Jan 2023 · 2 min read

Roger Ver est poursuivi par Genesis pour une dette de 21 millions de dollars

Roger Ver. Source: capture d'écran

L'ex-évangéliste du Bitcoin (BTC) et maintenant promoteur du Bitcoin Cash (BCH), Roger Ver, a été poursuivi par le prêteur de cryptomonnaies Genesis, aujourd'hui en faillite, après avoir omis de répondre à un appel de marge de 21 millions de dollars.

L'action en justice engagée par Genesis est liée à une transaction d'options sur crypto qui a expiré à la fin de l'année dernière, et que Roger Ver (souvent appelé "Jésus Bitcoin") n'aurait jamais réglée.

Genesis demande "des dommages-intérêts en argent pour le défaut du défendeur de régler les transactions d'options sur cryptomonnaies qui ont expiré le 30 décembre 2022, d'un montant à déterminer lors du procès. On parle cependant de pas moins de 20,9 millions de dollars", indique le dépôt de la poursuite.

La plainte a été déposée par GGC International Ltd, une entité enregistrée dans les îles Vierges britanniques qui fait partie de la structure d'entreprise de Genesis.

Genesis a déposé une demande de mise en faillite en vertu du chapitre 11 du code américain des faillites le 19 janvier 2023. Une annonce de la société a précisé que le dépôt ne s'appliquait pas aux filiales de Genesis impliquées dans le trading de produits dérivés et au comptant, ainsi que dans les activités de garde crypto.

Genesis et ses entités affiliées font partie de l'énorme conglomérat crypto Digital Currency Group (DCG) appartenant à Barry Silbert.

Roger Ver n'a jusqu'à présent pas commenté la poursuite.

Sur Twitter, certains utilisateurs se sont moqués de Ver, en disant qu'il ne pouvait probablement pas payer ses dettes parce qu'il s'est éloigné de la BTC et a préféré "faire le plein de crypto degen".

Une deuxième affaire implique Roger Ver

La poursuite lancée par Genesis arrive quelques mois après que Ver se soit vu signifier une mise en demeure par la plateforme crypto CoinFLEX pour des dettes impayées.

Selon Mark Lamb, PDG de CoinFLEX, Ver devait à l'échange 47 millions de dollars en USDC ( un stablecoin). Le PDG a déclaré que son échange avait "un contrat écrit avec Ver l'obligeant à garantir personnellement toute équité négative sur son compte CoinFLEX et à renflouer la marge régulièrement."

"Il nie que la dette se rapporte à lui et nous avons donc ressenti le besoin de clarifier au public que oui, la dette est bien 100% liée à son compte", a déclaré Lamb à l'époque, tout en ajoutant qu'ils ont déjà signifié une mise en demeure.

Roger Ver a publiquement nié qu'il devait de l'argent à CoinFLEX, et a même affirmé que c'était l'échange qui lui devait de l'argent :

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: