Accueil ActualitésActualités Blockchain

Samsung et Hyundai vont de plus en plus vers les cryptos

Par Tim Alper
Samsung et Hyundai vont de plus en plus vers les cryptos 101
Source: iStock/crwpitman

Les des plus grands conglomérats sud-coréens (Samsung et Hyundai ) vont renforcer leurs opérations concernant la cryptomonnaie et la blockchain.

Samsung a déjà attiré l’intérêt des passionnés de cryptomonnaies cette année avec la sortie de son nouveau smartphone doté de fonctions de portefeuille crypto. La branche TI de la société, Samsung SDS, a dévoilé une solution basée sur la blockchain d’Ethereum qui permettra aux entreprises de logistique et d'expédition, aux autorités portuaires et douanières d'utiliser la technologie du registre distribué pour les importations et les exportations internationales .

La société affirme avoir développé la solution, nommée Deliver, en collaboration avec le port de Rotterdam, ardent défenseur de la technologie blockchain - et ABN AMRO, l'une des plus grandes banques aux Pays-Bas, qui évalue l’intérêt des clients pour offrir des portefeuilles cryptos.

Samsung SDS déclare également qu'il va commencer à utiliser la technologie blockchain pour les exportations européennes de Samsung Electronics selon le média asiatique Fn Today.

Samsung SDS a également annoncé la semaine dernière que sa solution pouvait «relier» les plateformes blockchain, indiquant que Deliver avait déjà établi une «connexion» entre le service des douanes coréen, qui utilise la plateforme Hyperledger Fabric, et le port de Rotterdam, qui utilise la plateforme Ethereum. Fn Today ajoute que Samsung SDS cherche à conclure des contrats avec d'autres partenaires de la blockchain «d'ici 2019 ».

Dans le même temps, la filiale Hdac Technology du groupe Hyundai semble prête à intégrer ses opérations de cryptomonnaie basées en Suisse à un futur système de points et prévoit lancer un stablecoin.

La société a déjà lancé la cryptomonnaie Hdac Coin via une ICO en Suisse à la fin de 2017. Hdac dit maintenant qu'elle permettra aux clients d'acheter des points H-Point avec Hdac Coin pour payer les biens et services Hyundai selon Viva 100. Hyundai exploite un large éventail de grands magasins dans toute la Corée du Sud, en plus de ses marques de moteurs Hyundai et Kia, ainsi qu’un important secteur de la construction.

Selon le directeur de la technologie de la société, le programme H-Point permettra aux utilisateurs de payer leurs factures de services publics. Il souhaite par la suite mettre au point un stablecoin H-Point.

Par ailleurs en Corée du Sud, le gouvernement cherche également à étendre ses opérations de blockchain et à évaluer les réactions du public sur ses projets pilotes de blockchain.Selon Sky eDaily, le ministère de la Science et de la Technologie a annoncé dimanche qu'il cherchait à recruter 30 membres du public possédant «des connaissances de base et un intérêt pour la technologie de blockchain» afin de fournir au gouvernement des avis sur leur expérience de «projets pilotes publics et privés».

Et ailleurs dans le pays, APM, une chaîne de magasins située dans le quartier commerçant le plus achalandé de Séoul, a annoncé son intention de lancer des opérations de technologie blockchain et une "cryptomonnaie interne" utilisable par les acheteurs pour payer des biens et des services.

La société APM rapporte environ 9 milliards USD par an et est particulièrement appréciée des touristes chinois. Selon eDaily, APM prévoit de consacrer 10% de ses revenus mensuels à une subvention qui gèrera ses opérations liées à la technologie blockchain.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles