Accueil ActualitésActualités Altcoin

Le PDG de Visa laisse la porte ouverte à un retour au sein de Libra

Par Tim Alper
Le PDG de Visa laisse la porte ouverte à un retour au sein de Libra 101
Alfred Kelly. Source: une capture d'écran vidéo, Youtube, Business Live ME

Le géant des paiements Visa a laissé entendre que son incursion dans les monnaies numériques n'était pas terminée et bien qu'il prenne encore ses distances avec les cryptomonnaies, la compagnie a admis être ouverte à l'idée de revenir au sein du projet Libra de Facebook.

Lors d'une conférence virtuelle avec JPMorgan qui a été transcrite ici, Alfred Kelly, le PDG de Visa, a confirmé que la société avait été effrayée par le retour de flamme réglementaire qu’a subi la Libra,

"À l'époque, nous avons choisi de ne pas adhérer à l'association parce que nous ne voyions pas comment, dans le cadre de cette structure, les exigences réglementaires allaient pouvoir être satisfaites, et nous avons une relation très forte avec les régulateurs du monde entier ; nous ne voulions pas nuire à ces relations".

Toutefois, Visa semble avoir tenu à ne pas rompre ses liens avec Facebook, comme l'a expliqué M. Kelly,

"Nous restons assez intéressés par Libra et en contact avec eux. Je pense qu'ils font des progrès et comme on dit, il ne faut jamais dire jamais. Nous continuons donc à être très intéressés par ce que la Libra cherche à faire et comment elle pourrait potentiellement s'ajouter à l'écosystème des paiements".

Lire aussi: 10% de volume en plus en dollars pour BitPay, mais même nombre de transactions.

D'autres bonnes nouvelles sont arrivées aux opérateurs de stablecoins, ainsi qu'aux banques centrales qui cherchent maintenant à lancer des projets de monnaie numérique de banque centrale (CBDC) et qui espèrent obtenir le soutien d'entreprises comme Visa.

Le PDG a déclaré : "Il est important de faire la distinction entre les cryptomonnaies et les monnaies numériques adossées à une monnaie fiduciaire. Je pense que les monnaies numériques sont une véritable technologie émergente de paiement qui pourrait être très intéressante. Nous soutenons leur cause".

Cependant, il a ajouté que les cryptos comme le Bitcoin (BTC) "continuent d'être considérées comme des marchandises (commodity). Beaucoup plus de gens achètent du Bitcoin et le conservent plutôt que de le dépenser".

Kelly a déclaré que ce qu'il a appelé les monnaies numériques pourraient "faire sortir les gens de la dépendance à l'argent liquide et les faire entrer dans le courant financier dominant et faire en sorte que les personnes non bancarisées deviennent des personnes bancarisées".

Il a commenté,

"Il n'y a pas de raison que nous ne puissions pas prendre en charge les monnaies numériques dans ce cadre si elles sont acceptées comme un véritable moyen d'échange de biens et de services”.

Visa a quitté le projet Libra avec d'autres partenaires financiers à l'automne dernier. Cependant, la société reste clairement engagée dans les "monnaies numériques". La semaine dernière, l'Office américain des brevets et des marques a publié une demande de brevet déposée par Visa pour un système de "monnaie numérique" utilisant la blockchain.
_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles