Le cofondateur de Polygon propose que le réseau principal devienne ZK compatible

Thomas Renault
| 3 min de lecture
Le cofondateur de Polygon propose que le réseau principal devienne ZK compatible

Polygon, l’une des plateformes de blockchain les plus en vue, s’engage dans une migration technique d’envergure dans le cadre de son projet Polygon 2.0. Dans une publication de discussion préliminaire sur la proposition, Mihailo Bjelic, co-fondateur de Polygon, expose les raisons pour lesquelles il estime que le réseau principal devrait bénéficier d’une mise à niveau majeure.

Au cœur de cette évolution se trouve la transition de la blockchain actuelle basée sur la preuve d’enjeu (Polygon PoS) vers une solution de couche 2 sécurisée utilisant la technologie des preuves à divulgation nulle de connaissance, communément appelée ZK (Zero Knowledge).

Polygon 2.0 : Une vision d’avenir propulsée par la technologie ZK

Cette initiative ambitieuse est menée par l’équipe d’ingénierie de Polygon Labs, qui vise à effectuer une mise à jour majeure pour l’écosystème de Polygon. Cette évolution, baptisée zkEVM validium, est considérée comme une étape importante pour l’avenir de Polygon.

Pour Polygon Labs, cette transition vers un nouveau type de couche 2 décentralisée représente une avancée significative offrant des améliorations par rapport à l’actuelle blockchain PoS. Les performances accrues et la sécurité renforcée sont au cœur de cette évolution, selon l’entreprise.

zkEVM validium deviendrait le noyau central de l’écosystème Polygon 2.0. Polygon Labs affirme que ces évolutions techniques s’inscrivent dans la continuité et résultent d’efforts continus menés au cours des 18 derniers mois dans le domaine des systèmes de preuve ZK.

Polygon zkEVM validium
De Polygon PoS à Polygon zkEVM : sécurité renforcée et interopérabilité transparente pour Polygon 2.0. / Source : Polygon Labs

“Maintenant, nous proposons d’ajouter la technologie zkEVM à l’une des chaînes les plus réussies qui existent, avec plus de 2 milliards de dollars d’actifs on-chain, des dizaines de milliers de dapps et une moyenne de 2,5 millions de transactions par jour. Si cette proposition est acceptée par la communauté, cette mise à niveau marquera une réalisation technique incroyable – la première fois qu’une chaîne existante (surtout de cette taille et de cette importance) ajoute des preuves ZK pour devenir une couche 2” à déclaré Polygon Labs

La proposition requiert l’approbation par un vote de gouvernance pour être mise en œuvre. Polygon Labs affirme que ce serait une “réussite technique incroyable” car Polygon deviendrait la première chaîne existante de cette taille à ajouter des preuves ZK pour devenir un L2. Malgré les transformations nécessaires, l’objectif est de préserver les utilisateurs et les développeurs de tout changement majeur lors de l’adoption de zkEVM validium.

Polygon & zkEVM Validium : pour des frais réduits, une sécurité élevée et une grande évolutivité

Selon les ingénieurs, la transition vers Validium promet des frais réduits, une sécurité accrue et une meilleure évolutivité. En d’autres termes, Validium est présenté comme une solution « moins coûteuse et plus performante qu’un rollup ».

Toutefois, les rollups souffrent d’un inconvénient majeur : la publication des données de transaction sur Ethereum est onéreuse et limite le débit. Pour résoudre ce problème, Polygon adopte une approche qui préserve les avantages en termes de sécurité des rollups. Cependant, les données de transaction sont rendues disponibles en dehors de la chaîne principale.

“Vous pouvez considérer un validium comme le petit frère à moindre coût et à débit plus élevé d’un rollup. Les rollups, tels que Polygon zkEVM, exploitent Ethereum pour publier les données de transaction et vérifier les preuves, héritant ainsi pleinement de sa sécurité inégalée et de sa décentralisation.” Assure Polygon Labs.

Dans le cadre de Polygon 2.0, cette disponibilité est assurée en s’appuyant sur le réseau existant de validateurs de Polygon PoS. Ainsi, ces validateurs conservent un rôle crucial et sont récompensés sous la forme de jetons MATIC.

Sources : polygon.technology, coindesk