05 avril 2022 · 9 min read

Théorie des jeux de l'adoption du Bitcoin par les États-nations

La course est-elle lancée ? C'est une question que certaines personnes se posent depuis que le Salvador a adopté le Bitcoin (BTC) en tant que monnaie légale au mois de septembre de l’année écoulée. Comme la ville suisse de Lugano a fait essentiellement la même chose début mars, ce n'est sans aucun doute qu'une question de temps avant que d'autres pays ne se précipitent pour adopter le Bitcoin.

Source: Adobe/Alexey Napalkov

C'est à peu près la conclusion à laquelle est parvenu un récent rapport de Fidelity Investments, dont les analystes Chris Kuiper et Jack Neureuter ont écrit que les pays, même ceux qui ne “ croient ” pas vraiment au Bitcoin, seraient “ obligés ” d'en acquérir tôt ou tard. Comme l'affirment Kuiper et Neureuter, cela se produirait parce que le refus de le faire (lorsque d'autres créent des stocks BTC) pourrait leur coûter très cher.

Et des personnalités de l'industrie qui ont donné des interviews à Cryptonews.com sont en grande partie d'accord avec cette analyse, la plupart affirmant qu'une sorte de théorie des jeux existe vraiment. Et bien qu'ils suggèrent également qu'une course à l'acquisition du Bitcoin par les États-nations devrait faire grimper massivement le prix de la cryptomonnaie, ils rappellent que la divisibilité de BTC ne le rendra pas trop cher pour les investisseurs et les utilisateurs de détail.

Théorie des jeux = Adoption mondiale du Bitcoin?

Les analystes de Fidelity ont également cité la théorie des jeux dans leur rapport, notant que l'histoire a démontré à plusieurs reprises que le capital coulait toujours là où il était le plus bien accueilli. Fondamentalement, tout pays qui encourage l'innovation (c'est-à-dire l'acquisition ou l'adoption du Bitcoin) aura un avantage sur ses homologues, qui seront obligés de suivre leur exemple par crainte d'être laissés pour compte.

Comme ils l'ont écrit, “Nous pensons également qu'il y a une théorie des jeux à enjeux très élevés qui fonctionne ici, selon laquelle si l'adoption de la cryptomonnaie augmente, les pays qui reçoivent des Bitcoins aujourd'hui seront mieux concurrentiels que leurs pairs. Par conséquent, même si d'autres pays ne croient pas à la thèse de l'investissement ou à l'adoption du Bitcoin, ils seront obligés d'en acquérir comme une sorte d'assurance. ”

Kuiper et Neureuter ont également fait valoir que les pays pourraient payer de faibles coûts aujourd'hui, principalement en tant que couverture contre des coûts potentiellement beaucoup plus élevés à l'avenir.

" Nous ne serions donc pas surpris de voir d'autres États-nations souverains acquérir du Bitcoin en 2022 et peut-être même de voir une banque centrale effectuer une telle acquisition ”, ont-ils conclu.

Il est possible que des responsables de Lugano aient lu cette conclusion, car les autorités municipales ont signé un accord début mars avec l'émetteur de stablecoin Tether afin d’encourager les entreprises à accepter le Bitcoin (et USDT). Parlant de l'accord, les propos du maire de Lugano, Michele Foletti, faisaient largement écho à ceux des analystes de Fidelity.

" Lugano investit dans son avenir [...] Nous croyons fermement en cette technologie, au potentiel de mise à l'échelle de la technologie [...]  qui permettra de construire une ville meilleure: plus ouverte, transparente et intelligente ”, a-t-il déclaré à l'époque.

Et si vous demandez à presque tous les analystes ou personnalités travaillant dans le secteur crypto, ils diront qu'il y a une très forte probabilité que d'autres juridictions se tournent également vers le Bitcoin et les cryptomonnaies d'une manière ou d'une autre.

" Les pays qui adoptent le Bitcoin en premier bénéficieront à leurs citoyens ", a annoncé Alex Gladstein, directeur de la stratégie de Human Rights Foundation.

Samson Mow est également d'accord avec les analystes de Fidelity, et le PDG du développeur de jeux Pixelmatic fait également référence à la théorie des jeux dans son explication. (En mars de cette année, Mow a quitté Blockstream, une société axée sur le Bitcoin, où il occupait le poste de directeur de la stratégie pour se focaliser sur “ l'adoption du Bitcoin dans les États-nations ”.)

“ La théorie des jeux autour du Bitcoin forcera les États-nations à concourir pour l'acquisition de la cryptomonnaie, et ce sera probablement sous la forme du mining. L'avantage du second ordre sera que le Bitcoin amènera de plus en plus d'États-nations à rechercher l'indépendance énergétique afin de s'assurer que leurs opérations minières Bitcoin ne seront pas perturbées par des facteurs externes ”, a-t-il déclaré à Cryptonews.com.

En effet, l'industrie crypto ne manque pas de personnes qui sont persuadés que les banques centrales et / ou les États-nations devront, dans une certaine mesure, acquérir du Bitcoin. Pour Nigel Green, PDG et fondateur de la société de conseil financier deVere Group, c'est “ presque inévitable ”, un nombre croissant de personnes le faisant à “ court terme ”

“ Les banques centrales, en particulier dans les pays où les monnaies nationales sont plus faibles, observeront en temps réel les avantages de posséder des monnaies mondiales numériques dans notre monde de plus en plus technologique et globalisé. Nous pouvons nous attendre à ce qu'ils exécutent une modélisation avancée de ce qui arriverait à leurs économies s'ils ne parvenaient pas à bouger rapidement ”, a-t-il expliqué à Cryptonews.com.

Green suggère également que les problèmes géopolitiques récents, y compris l'invasion russe de l'Ukraine, renforcent la pertinence de cette décision, en particulier avec le fait que le Bitcoin et la cryptomonnaie en général sont de plus en plus reconnus à l'échelle mondiale.

Cependant, en examinant le processus d'adoption au niveau national, certains analystes affirment que les pays les plus développés ne seront pas en tête.

“ Comme nous l'avons vu dans le cas du Salvador, les pays qui ont le moins à perdre en termes de souveraineté monétaire sont plus ouverts à l'adoption du Bitcoin. Je crois que nous verrons le " prochain Salvador " en Amérique latine ou en Afrique ”, a déclaré Josef Tětek, ambassadeur de la marque Trezor.

Selon Tětek, le deuxième pays à prendre de sérieuses mesures en faveur de l'adoption du Bitcoin pourrait être encore plus important que le premier, car il confirmera la tendance émergente et pourrait ajouter de l'élan à la course qui en résulte.

Les États-nations sont-ils capables de contribuer à la montée en flèche du Bitcoin ?

Il reste à voir quand cela se produira exactement, bien que l'instabilité macroéconomique (et politique) de la période actuelle puisse accélérer le processus global, comme le suggèrent certains commentateurs.

Et quand cela se produit, les commentateurs sont généralement unanimes à penser que le prix du Bitcoin va monter en flèche.

“ Si un certain nombre de pays commencent à se faire concurrence pour les avoirs en bitcoins, nous assisterons à une augmentation massive du prix du Bitcoin. Le Bitcoin dans la fourchette de 30 000 - 40 000 dollars américains est incroyablement sous-évalué ”, a souligné Samson Mow.

Aucun analyste n'est vraiment prêt à donner un chiffre exact, mais la plupart disent que la croissance sera considérable compte tenu du fait que l'offre du Bitcoin est limitée.

" Il est probable que le prix du Bitcoin haussera considérablement, principalement parce que de tels achats augmenteraient fortement la légitimité du Bitcoin aux yeux des gens ordinaires. Le Bitcoin passerait d'une monnaie crypto-anarchique obscure, telle qu'elle est encore largement perçue aujourd'hui, à un actif monétaire sérieux que tout le monde devrait considérer ”, a déclaré Josef Tětek.

Mais ce qui peut paraître aussi excitant pour les détenteurs actuels de Bitcoin, c’est qu’une telle adoption augmentera la possibilité que la croissance massive du Bitcoin rendra la cryptomonnaie extrêmement coûteuse à acquérir par des personnes " ordinaires ". En supposant qu'il soit adopté par les États-nations et devienne un moyen de paiement légal, son acquisition deviendra nécessaire.

Cependant, les experts rappellent que le Bitcoin est hautement divisible, ce qui signifie qu'il peut s'adapter à d'énormes hausses de prix tout en étant utilisable pour de petits transferts.

" Comme les bitcoins sont divisibles en 100 000 000 de " satoshis ", même lorsque le cryptomonnaie atteindra 1 million de dollars, les satoshis ne coûteront qu'environ 0,01 USD. Ainsi, les gens peuvent acheter 1 000 satoshis pour seulement 100 USD ”, a expliqué Lou Kerner, PDG de la société d'investissement Blockchain Coinvestors.

Bien sûr, il est probable que nous ayons encore un long chemin à parcourir avant que le Bitcoin n'atteigne un prix de 1 million de dollars, si cela se produit un jour. De toute façon, le trajet ne sera pas facile.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: