Accueil ExclusifOpinions

Bitcoin, le nouveau tueur d’Ethereum ?

Par Juan M. Villaverde
Bitcoin, le nouveau tueur d’Ethereum ? 101
Source: iStock/Alexander Ließ
Bitcoin, le nouveau tueur d’Ethereum ? 102

Juan Villaverde est un économétricien et mathématicien qui se consacre à l'analyse des cryptomonnaies depuis 2012. Il dirige l'équipe d'analystes et de programmeurs informatiques qui ont élaboré la notation de Weiss Ratings pour les cryptomonnaies.

Vous cherchez le prochain Bitcoin ? (BTC, noté A-).

Certains on longtemps cru que ce serait Ethereum (ETH, noté B+).

Contrairement à Bitcoin, Ethereum est plus qu'un simple moyen de paiement. Il s'agit d'une plateforme permettant d'exécuter une variété infinie d'applications, appelées "contrats intelligents" ou "applications distribuées" (dapps).

En réalité, Ethereum aspire à être un ordinateur mondial capable de faire tout ce qu'un seul ordinateur autonome peut faire, avec deux différences essentielles : il est partout, distribué sur Internet. Et il n'appartient à personne.

Tel était le rêve d'Ethereum... avant que le cauchemar ne commence - un embouteillage aux dimensions épiques.

Voyez-vous, la faible capacité et la lenteur d'Ethereum couplées à une énorme sollicitation de son réseau, ont grand ouvert la porte à une foule d'aspirants tueurs d'Ethereum, chacun désireux de le renverser et de devenir le nouveau prince des contrats intelligents.

Et maintenant, la grande nouvelle...

Le roi des cryptos lui-même pourrait devenir une plateforme de contrats intelligents.

Je parle du Bitcoin.

Et je fais référence à une nouvelle génération de développeurs Bitcoin qui ont fait leur apparition sur le devant de la scène.

Ils sont bien décidés à exploiter l'avantage du Bitcoin en tant que première crypto arrivée pour s'imposer sur le territoire du contrat intelligent d'Ethereum.

Leur projet est le RSK (RBTC), et il a toutes les caractéristiques pour devenir l'un des adversaires les plus coriaces dans la guerre des contrats intelligents.

Soyons clairs, RSK n'est pas une mise à niveau ordinaire de la blockchain Bitcoin.

Il s'agit d'une toute nouvelle blockchain, conçue comme une chaîne secondaire entièrement consacrée à la gestion de contrats intelligents.

Pensez à une grande autoroute exclusivement réservée aux transferts (ou au stockage) d'argent. C'est Bitcoin.

Maintenant, pensez à une grande autoroute parallèle pour faire tout le reste. C'est RSK.

Qu'en est-il des mineurs ? Ce sont les mêmes que les mineurs de bitcoins. De plus, bien sûr, l'accès est ouvert à toute personne disposant d'un accès à Internet et d'un ordinateur standard.

La différence principale :

  • Les mineurs de bitcoins se rétribuent par les blocs qu’ils minent avec les bitcoins nouvellement créés (BTC).
  • Les mineurs RSK se rétribuent par les blocs qu’ils minent avec les frais de transactions payés par les utilisateurs de contrats intelligents. Et ils sont payés en Bitcoins RSK (RBTC).
  • Une des principales raisons pour lesquelles cela fonctionne est que les RBTC et les BTC sont librement échangeables à tout moment à 1 contre 1. Finalement, le RBTC est simplement une forme de bitcoin utilisé pour gérer les contrats intelligents.

Dès à présent, avec ce changement révolutionnaire...

Les détenteurs de bitcoins peuvent lancer des dapps.

Supposons que vous fassiez partie des quelques millions de détenteurs de bitcoins.

Jusqu'à présent, tout ce que vous pouviez faire était de les transférer, les dépenser ou les thésauriser.

Mais avec l'avènement de la RSK, tout cela change. Pour la première fois depuis la naissance du Bitcoin, vous pouvez faire tourner des applications distribuées.

Autre hypothèse : supposons que vous soyiez un développeur Bitcoin. Sans RSK, les choses que vous pouviez faire se trouvaient fort limitées. Maintenant, vous pouvez utiliser Bitcoin pour construire une myriade d'applications.

Vu la taille et le volume du réseau Bitcoin, nous ne doutons pas que RSK sera un succès.

Et les promoteurs de la finance décentralisée (DeFi) pourraient être parmi les premiers à basculer.

Pourquoi basculer ?

Premièrement, parce que RSK et le code Ethereum ont beaucoup en commun. Certains diront même qu'ils sont pratiquement identiques. Ainsi, avec RSK, tout ce qui fonctionne actuellement sur Ethereum devrait fonctionner aussi bien sur Bitcoin. On parle ici d'une manœuvre relativement aisée à mettre en place.

Deuxièmement, en raison du collatéral. Actuellement, les applications DeFi qui tournent sur Ethereum utilisent ETH comme garantie. S'ils passent sur Bitcoin, ils utiliseront BTC. Compte tenu de sa sécurité, de sa stabilité et de sa taille, c'est un réel avantage.

En ce moment, par exemple, DAI est un projet majeur d'Ethereum. Il s'agit d'une cryptomonnaie stable qui pourrait venir perturber la façon dont fonctionne le système fiduciaire. Le DAI est actuellement collatéralisé par l'ETH, que la plupart des gens connaissent beaucoup moins bien. Imaginez qu'il soit soutenu par une cryptodevise, largement plus connue (et détenue) à la place, à savoir le Bitcoin !

Et pensez à ce que Bitcoin RSK pourrait apporter aux plateformes de prêt et d'emprunt de particulier à particulier. Si elles changeaient pour le Bitcoin, ils auront la possibilité d'acquérir une crédibilité presque instantanée, augmentant ainsi considérablement leurs chances de réussite.

Conclusion : un jour, Bitcoin pourrait sortir de ses cas d'usages actuels limités (il s’agit aujourd’hui essentiellement d’une réserve de valeur) et devenir le carburant à contrats intelligents dans un marché qui en a bien besoin.

Suivez nos liens d'affiliés pour:

Acheter des cryptomonnaies

  • Sur Coinhouse (Zone SEPA Europe et citoyens français).
  • Sur Switchere (Achat direct par carte de crédit, sauf au Canada)
  • Sur BitBuy (Uniquement au Canada).
  • Sur BC Bitcoin (Europe, Canada).
  • Sur eToro (Sauf au Canada).

Sécuriser vos cryptomonnaies

Payer toutes vos factures ou envoyer de l'argent vers votre banque

  • Bylls (Disponible uniquement au Canada).

Accumuler des cryptos en jouant au poker

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles