Accueil ExclusifOpinions

L’impossible jeu des prédictions

L’impossible jeu des prédictions 0001

Photo: iStock / AndreyPopov

Vous l’avez peut-être remarqué, il y a dans la cryptosphère un jeu pratiqué par beaucoup de gens: la prédiction de prix. Bien que les boules de cristal n’aient, jusqu’à preuve du contraire, pas encore été inventées, on trouve malgré tout une kyrielle de pronostiqueurs qui affirment et claironnent, sûrs de leur fait, que telle cryptomonnaie atteindrait tel ou tel prix “d’ici deux mois”, “avant la fin de l’année”, ou, pour les plus prudents, “d’ici 2040”. Chacun a son avis, chacun d'eux est certain de ce qu'il avance.

Un des pronostiqueurs les plus connus, c’est Tom Lee, le responsable de Fundstrat Global Advisors, qui avait prédit que le prix du Bitcoin atteindrait 25 000$ avant fin 2018. La réalité lui a donné tort, le Bitcoin a tourné autour des 3 500$ fin 2018, on est bien loin du compte. Il a depuis révisé son pronostic.

Un autre pronostiqueur, l’investisseur Tim Draper a prédit quant à lui que le BTC atteindrait les 250 000$ d’ici 2023. Bon, il va falloir patienter encore un peu avant de savoir s’il a vu juste ou pas. D'ici-là, de toute façon, est-ce qu'on se souviendra de sa prédiction? Pas sûr. C'est d'ailleurs une bonne technique pour ne pas être pris en flagrant délit de "mauvaise prédiction", il suffit de les faire loin, loin, loin dans le temps.

Autre exemple célèbre, celui du très controversé John McAffee, qui a fait un pronostic qui peut lui coûter cher et lui faire très mal puisqu’il a déclaré qu’il mangerait son pénis si le prix du Bitcoin n’atteignait pas 1 million de dollars avant la fin de 2020. Dans moins de deux ans donc, on en connait un qui va peut-être avoir mal quelque part. Au moins, il prend des risques. Va-t-il aller au bout de son plan d'action... c'est moins sûr.

Si on cherche un peu, on va trouver d’autres pronostics, en fait, on va en trouver des dizaines, des centaines car au fond, chacun a son opinion. La cryptosphère et le marché des cryptos est tellement jeune et soumis à tellement de paramètres et de facteurs que ça peut partir dans n'importe quel sens, dans un sens comme dans un autre. Le prix d'une crypto peut être multipliée par cent, deux milles ou dix milles même pendant une semaine et chuter la semaine d'après. C'est d'autant plus crai avec les cryptos qui ont une capitalisation boursière très faibles. Les "swings" peuvent être pour elles impressionnants.

Certains prédisent que le BTC va s’écrouler, qu’il va même disparaitre, d’autres qu’il va coexister avec les devises fiat, d’autres encore qu’il y aura plusieurs cryptomonnaies, ce qui fait hurler de rire les Bitcoin maximalists qui affirment mordicus que seul Bitcoin survivra… Bref. Tout le monde a un avis sur ce qui va se passer, sur ce qui pourrait se passer, mais personne n’en sait rien au fond. À quoi ressemblera le monde en 2030? Paierons-nous tous nos achats en cryptomonnaies? Aurons-nous nos dossiers médicaux sur une blockchain universelle? Les 40% d’adultes de la planète qui ne sont pas bancarisés pourront-ils enfin prétendre à un minimum de souveraineté financière? Les paris sont ouverts, faites vos jeux, rien ne va plus.

S’il est facile d’avoir un avis et de faire des prédictions (d’ailleurs il y en aura forcément qui auront raison sur toute la ligne), on ne peut qu’attendre pour trancher et distribuer les bons points à ceux qui avaient vu juste. Alors, en attendant qu’on l’invente cette maudite boule de cristal, on prend son mal en patience et on arrête de prédire le futur à tout bout de champ?

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles