Accueil ActualitésActualités Bitcoin

“90% des clients n'utilisent les cryptos qu'à des fins spéculatives”

Par Fredrik Vold
“90% des clients n'utilisent les cryptos qu'à des fins spéculatives” 101
Source: iStock/MicroStockHub

C’est un secret pour personne, la crypto a encore du chemin à faire avant que son utilisation pour des transactions quotidiennes puisse rattraper la demande spéculative. Un acteur majeur de la crypto vient de jeter un peu plus de lumière sur l’état actuel du marché, du moins dans l'entreprise qu'il gère.

Dans une récente interview avec CNBC, Marcus Swanepoel, PDG de Luno, un fournisseur de portefeuilles cryptos et un échange avec plus de 2,5 millions de comptes à travers le monde, a révélé que 90% des clients de son entreprise utilisaient la crypto à des fins uniquement spéculatives.

Interrogé dans une interview pour savoir si des crypto-devises sont actuellement utilisées pour des transactions, M. Swanepoel a répondu: “Nous opérons dans environ 40 pays de marchés émergents et développés, et environ 90% de ma clientèle appartiendrait à la catégorie investissements / spéculation […] et environ 10% à celles qui fait des transactions, qu’il s’agisse du commerce électronique, des envois de fonds ou déplacer de l'argent dans et hors d'un pays." Selon le site Web de la société, 8 milliards de dollars au total ont été traités.

Dans l'interview, Swanepoel a également été confronté au fait souvent répété selon lequel les Chinois achètent du Bitcoin pour éviter les contrôles de capitaux lorsqu'ils retirent de l'argent du pays, ainsi que pour “conserver une certaine valeur d'actif” face à la dépréciation du yuan. À cela, l'exécutif a répondu qu'il pourrait s'agir “de spéculation et de trading”.

“Vous voyez cela avec le marché boursier chinois. Beaucoup de gens aiment échanger des actions en Chine. Il y a une forte base de vente au détail là-bas. C’est une chose similaire pour certaines de ces classes d’actifs”, a souligné Swanepoel.

Dans l'interview, il a également parlé de l'utilisation de Bitcoin en tant que valeur refuge lorsque les marchés financiers traditionnels entrent dans une phase dite de réduction du risque. Comme l'explique l'animateur de l'émission, Bitcoin a montré une tendance à la hausse au cours de ces périodes, au même titre que les actifs refuges traditionnels tels que l'or et le yen japonais, puis recule une fois que le sentiment du risque revient sur les marchés traditionnels.

Swanepoel a toutefois déclaré ”il faut veiller à ne pas en attribuer une trop grande part nécessairement à la crypto, mais il est certain que cet élément est en jeu. Beaucoup de gens adoptent une vision macro à très long terme du Bitcoin, ils ont une vision de 10 à 20 ans", a-t-il déclaré, avant d'ajouter: "Nous sommes dans un cycle macro plus large pour les cryptomonnaies."

L'un des dirigeants de Luno, avait déclaré à Cryptonews.com que, contrairement à la croyance populaire, la véritable révolution de la crypto se produit sur les marchés émergents et non occidentaux, alors que les habitants de régions comme l'Afrique et l'Asie commencent à utiliser des cryptomonnaies pour les transactions.

Toute l'interview de Marcus Swanepoel, PDG de Luno:

Lire aussi: Bitcoin n’est pas une valeur mobilière

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles