Accueil ActualitésActualités Blockchain

Le côté à la mode de la blockchain est un problème selon Vitalik Buterin

Par Sead Fadilpašić
Le côté à la mode de la blockchain est un problème selon Vitalik Buterin 101
Source: iStock/TomasSimkus

Le plus gros problème auquel la blockchain est actuellement confrontée, c’est le décalage entre son côté très à la mode et le nombre de cas concrets d’utilisation, a remarqué Vitalik Buterin, co-fondateur de la plateforme Ethereum.

"Bien qu’il y en ait, les cas d’utilisation de la blockchain sur le long terme sont très peu nombreux. Il y a beaucoup de personnes qui accordent de la valeur aux cryptomonnaies, mais la quantité d’applications utiles est encore bien inférieure à ce que la capitalisation boursière de 200 milliards de dollars laisse penser", a déclaré Vitalik Buterin à Forbes.

Il avait déjà évoqué la nécessité pour la blockchain d’avoir un usage plus concret et avait aussi exprimé ses craintes à propos des entreprises qui ne savaient pas dans quel cas utiliser la blockchain.

C’est au cours d'un événement privé, organisé par l’association étudiante Blockchain at Berkley, que Buterin a approfondi des sujets tels que l'adoption, les cas d'utilisation, la réglementation et le degré d’avancement où se trouve actuellement le réseau Ethereum.

Une autre de ses préoccupations concerne la confidentialité sur la blockchain, ou plutôt l’absence de confidentialité: “Actuellement, il n’y a pas de moyens parfaits pour utiliser la blockchain tout en préservant sa confidentialité. Des efforts ont été faits pour résoudre ce problème en utilisant Zcash [une cryptomonnaie] par exemple, il y a eu aussi des recherches sur Ethereum qui ont été menées dans ce sens, mais il reste encore du chemin à parcourir en ce qui concerne la préservation de la vie privée sur la blockchain”, a-t-il déclaré.

D’ailleurs, à propos de l’état actuel d’Ethereum, Vitalik se dit satisfait de plusieurs avancées notamment en ce qui concerne la progression des state and plasma channels. Pour ce qui est de la question de la scalabilité, il affirme que la Fondation Ethereum est en passe d'atteindre des niveaux de consensus plus élevés et il considère cette solution beaucoup mieux que ce qu'il avait imaginé il y a cinq ans. "Le protocole Casper sera bientôt finalisé. Il est actuellement dans une dernière phase d’analyse académique", a-t-il déclaré.

Dernière chose, Google a apparemment essayé d’engager Vitalik. "J’ai reçu un e-mail de quelqu’un des RH de Google, probablement parce qu’un algorithme de type machine learning a dû analyser mon GitHub et vu que j’avais eu un bon score aux Olympiades internationales d’informatique" a dit Vitalik en riant.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles