La bourse de Londres veut se mettre au BTC et à l’ETH

Matthieu Dumas
| 2 min read

Royaume-Uni-Crypto-reglementation

Le Bitcoin s’impose progressivement comme la nouvelle star de l’investissement et la Bourse de Londres (LSE) n’a pas l’intention de rester sur le banc de touche. La bourse a récemment annoncé le lancement d’un marché dédié aux notes négociables en bourse (ETN) basées sur le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH), prévu pour le 28 mai 2024.

Des cryptos en bourse


La Bourse de Londres a jeté les bases de cette évolution dès le 11 mars dernier, indiquant son intention d’accueillir des ETN cryptos au sein de son marché. Les émetteurs intéressés peuvent soumettre leurs applications à partir du 8 avril 2024.

bourse londres

Cependant, pour que leurs produits soient éligibles au lancement, ils doivent recevoir l’approbation de l’Autorité de Conduite Financière (FCA) pour leur offre de base d’ici au 22 mai 2024, à midi.

Contrairement aux fonds négociés en bourse (ETF), les ETN ne détiennent pas d’actifs pour reproduire la performance de leur indice, mais s’appuie dessus.

En gros : vous achetez des parts de cet ETN sur une bourse traditionnelle, tout comme vous le feriez pour des actions. Ces parts reflètent la performance du Bitcoin. Si la valeur du Bitcoin augmente, la valeur de votre ETN augmente avec.

C’est en quelque sorte ce que proposent déjà des plateformes de paiement comme Revolut ou N26 pour certaines cryptos.

Accès limité


L’introduction de ETN en bourse à Londres s’inscrit dans un contexte où les autorités de régulation au Royaume-Uni s’efforcent de rendre le pays plus ouvert aux cryptomonnaies.

Le gouvernement a multiplié les annonces, affirmant sa volonté de transformer le pays en un centre mondial d’innovation et d’investissement dans le domaine. Le FCA anglais à même annoncer qu’il ne rejetterait aucune demande sans l’étudier.

Il est important de noter que, dans un premier temps, ces ETN seront uniquement disponibles pour les investisseurs professionnels. Cette approche prudente reflète la volonté de la bourse de Londres de naviguer avec soin dans le paysage juridique encore instable des cryptos, tout en prenant une part du gâteau.


Source : LSE, Coin Desk


Sur le même sujet :