Réorganisation de sept blocs sur la "beacon chain" d'Ethereum (ETH)

La “beacon chain”, qui introduira la preuve d'enjeu (PoS) sur Ethereum (ETH), a subi une réorganisation de sept blocs mercredi.

Une réorganisation peut se produire soit à la suite d'une attaque malveillante d'un mineur disposant de ressources élevées, soit simplement à la suite d'une défaillance du réseau, comme un bogue, ce qui entraîne temporairement une version dupliquée d'une blockchain et présente un risque de sécurité potentiellement élevé.

Source: AdobeStock / Proxima Studio

Le 25 mai, les sept blocs numérotés 3 887 075 à 3 887 081 ont été éliminés de la beacon chain, selon les données de Beacon Scan. Cette réorganisation est la plus longue "depuis des années", selon Martin Köppelmann, PDG et cofondateur du fournisseur de services financiers décentralisés (DeFi) Gnosis.

Köppelmann a noté que cela "montre que la stratégie actuelle de certification des nœuds devrait être reconsidérée pour espérer aboutir à une chaîne plus stable ! (des propositions existent déjà)". Cela signifie qu'il y a encore du travail à faire avant la Fusion, qui devrait avoir lieu un peu plus tard cette année.

Par ailleurs, certains développeurs ont affirmé que le problème est dû aux circonstances plutôt qu'à un événement plus sérieux comme un problème de sécurité ou un bogue.

Preston Van Loon, développeur de Core Ethereum, a spéculé que la réorganisation s'est produite en raison de "l'implémentation du Proposer Boost fork", un terme qui fait référence à une méthode dans laquelle des proposants spécifiques sont prioritaires pour sélectionner le prochain bloc dans la blockchain.

"Nous soupçonnons que cela s'est produit en raison du fait que la mise en œuvre de Proposer Boost fork n'a pas été entièrement déployée sur le réseau", a déclaré Van Loon. "Cette réorganisation n'est pas un indicateur d'un choix de fork défectueux, mais une segmentation des logiciels clients mis à jour par rapport à ceux qui ne le sont pas."

Le cofondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin, a qualifié cette théorie de "bonne hypothèse", affirmant que les équipes clientes tentaient de comprendre la situation afin de pouvoir proposer un correctif.

Un autre développeur d'Ethereum, Terence Tsao, a fait l'écho de cette hypothèse, suggérant que la réorganisation pourrait avoir été causée par "des nœuds boostés et non boostés dans le réseau et le timing d'un bloc arrivant très tard".

Le développeur a affirmé à ses plus de 11 000 followers sur Twitter que l'incident était une énorme coïncidence dont la probabilité n'était que de 0,00025 % compte tenu des circonstances.

Pendant ce temps, Hugo Nguyen, fondateur du portefeuille Bitcoin (BTC) Nunchuk, a critiqué les développeurs d'Ethereum pour avoir soutenu que l'incident avait une très faible probabilité de se produite au lieu de chercher à résoudre le problème. "La sécurité d'un système n'est pas qu'une simple coïncidence. Déployez et priez, les amis", a-t-il déclaré sur Twitter.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: