Ethereum va tuer les autres blockchains avec cette idée de Vitalik

Alm Maye
| 2 min de lecture

Ethereum pourrait tuer les autres blockchains

Ethereum se distingue depuis sa création comme une plateforme de premier plan pour les dApps et les smart contrats. Toutefois, son évolutivité et ses frais de transaction ont souvent posé des défis, dissuadant les développeurs. Récemment, Vitalik Buterin, l’un de ses fondateurs, a introduit une proposition audacieuse pour réformer ce paramètre.

La proposition de “frais gas multidimensionnels” de Vitalik


Vitalik Buterin a récemment suggéré une refonte significative de la structure des frais gas sur Ethereum. Dans un de ses derniers essais, Buterin présente un concept qu’il nomme les “frais gas multidimensionnels”.

Cette proposition vise à introduire un système où les frais ne sont pas uniformes. Ces derniers varieraient en fonction de la complexité des processus impliqués, tels que des calculs simples ou des opérations cryptographiquesplus exigeantes. Dans cette configuration, chaque catégorie de transaction aurait des frais variables, ajustés en fonction de la demande sur ces ressources spécifiques.

Les bases de cette avancée ont été déjà posées avec la mise à niveau EIP-4844 d’Ethereum. Pour rappel, celle-ci introduit une structure de frais qui optimise les coûts pour les transactions sur les layer-2 du réseau.

En utilisant des “blobs”, cette mise à jour augmente le volume de transactions gérables sans alourdir les blocs du réseau. L’approche multidimensionnelle de Vitalik aspire à maintenir la sécurité et l’intégrité d’Ethereum tout en réduisant les coûts pour les utilisateurs lambda.

Implications pour la compétitivité d’Ethereum (contre Solana)


La proposition de Vitalik Buterin pourrait marquer un tournant pour Ethereum. Ce nouveau mécanisme de frais pourrait réduire la congestion du réseau. Cela a longtemps freiné la scalabilité de cette blockchain.Ces changements pourraient rendre Ethereum plus compétitif face à d’autres réseaux comme Solana, qui utilise déjà des “marchés de frais locaux”.

Par exemple, sur Solana, les développeurs peuvent définir et collecter des frais de transaction pour les opérations spécifiques à leurs dApp.Bien que la proposition de Buterin partage avec Solana l’idée de frais équitables basés sur l’utilisation réelle, elle diffère significativement. Tandis que Solana isole les effets de la congestion par projet, la proposition de Buterin vise une gestion plus globale de l’activité du réseau.

Elle le fait par une segmentation fine des types de charges de travail.Avec sa tarification flexible et adaptative, la proposition de Buterin pourrait améliorer l’efficacité transactionnelle et attirer les développeurs à nouveau sur le réseau au détriment des Ethereum Killers comme Solana.Techniquement, les “frais gas multidimensionnels” ou multidimensional gas pricing de Buterin viseraient à utiliser plus judicieusement les ressources du réseau.

Cela pourrait diminuer les coûts lors de périodes de forte demande, comme lors de ventes massives de NFT ou de lancements de projets.Vitalik Buterin envisage aussi d’intégrer des clients apatrides (stateless clients), qui traiteraient les transactions sans stocker toutes les données d’état sur chaque nœud.

Cette innovation pourrait simplifier l’infrastructure tout en conservant l’intégrité des transactions.Malgré les défis liés à l’exécution des transactions et aux appels internes dans l’EVM, Buterin reste convaincu que les avantages surpassent les obstacles. Ce nouveau système de frais pourrait grandement améliorer le futur d’Ethereum.


Source : Vitalik.eth.limo


Sur le même sujet :