Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Hydro-Québec: la communauté crypto se réjouit de la décision

Hydro-Québec: la communauté crypto se réjouit de la décision 0001

Photo: iStock / ShyLama Productions

On apprenait mardi qu’Hydro-Québec ne pourrait pas augmenter ses tarifs pour les mineurs et que la société devrait réserver un bloc de 300 mégawatts (MW) à des nouveaux clients de ce secteur. Cette décision, prise par la Régie de l’Énergie, est une nouvelle qui a été saluée de façon unanime par la communauté crypto.

Elisabeth Préfontaine, fondatrice d'Octonomics, a été impliquée dans ce dossier à titre de "témoin-expert" reconnu par la régie de l'énergie (elle a déposé ce document très complet et a été mandatée par la société Bitfarms).

Pour cette spécialiste, la décision de la Régie de l’Énergie est une très bonne nouvelle. “D'une part pour les mineurs de cryptomonnaies pour qui une nouvelle catégorie de clients a été créée. Ils seront tarifés comme une autre industrie ayant le même profil de charge. Pour l'ensemble des québécois c'est aussi avantageux:
- Diversification du portefeuille de clients énergétiques.
- Développement local de l'expertise.
- Monétisation de notre énergie propre et renouvelable.
Il y a finalement le fait que la tarification à l'usage (qui avait été proposée) n'a pas été retenue. Cela aurait pu créer un précédent problématique (discriminatoire)”.

De l’autre côté de l’Atlantique, Sébastien Gouspillou, co-fondateur de BigBlock Datacenter déclare “C’est logique, donc pas forcément inattendu, mais c’est énorme. Les politiques se sont mêlés d’un sujet qu’ils ne maîtrisaient pas, ont grondé et demandé des tarifs rédhibitoires pour les mineurs ; du coup la régie de l’énergie a lancé des audiences sur le sujet. L’idée était qu’il était déraisonnable et déséquilibré d’attribuer autant d’électricité à un secteur qui allait certainement péricliter à court terme. Les arguments d’Elisabeth Préfontaine lors des auditions ont convaincu la régie du contraire, les autorités ont réalisé que la Proof of Work n’était pas près de disparaître”.

Pour le Québécois Jonathan Hamel, fondateur de l’Académie Bitcoin et chercheur associé à l’Institut Économique de Montréal. “C'est une excellente nouvelle parce que ça confirme que l'industrie du minage Bitcoin n'est pas différente d'autres industries. La Régie de l'Énergie rejette la demande d'Hydro-Québec d'imposer une hausse de tarif spécifiquement ciblée à cette industrie via une enchère. Les mineurs majeurs vont donc être facturés au tarif LG, comme les autres industries majeures”.

Thibaut Boutrou, responsable marketing de la société française Just Mining accueille aussi cette décision positivement: “Par cette annonce, le Canada confirme son intérêt pour la blockchain et sa volonté de développer intelligemment l'activité du minage. Le système de sélection est à voir, il peut s'avérer inégalitaire, mais au moins il obligera les nouveaux acteurs à utiliser l'énergie correctement. C'est également malin cette annonce, après que la Chine se positionne contre le minage, le Canada pourrait comme par le passé récupérer une partie du marché chinois. Donc globalement une bonne nouvelle pour le Canada, à suivre si ce modèle de sélection fonctionne”.

Sébastien Gouspillou tient à saluer les membres de la régie qui ont selon lui écouté, compris et rendu une décision logique, cette industrie zéro émission étant bénéfique à Hydro-Québec et à la province. “Le Québec aurait pu se priver de cette source de revenus par méconnaissance du sujet et sur la base de préjugés, il n’en a rien été, c’est donc une très bonne nouvelle pour les mineurs locaux, pour Hydro-Québec, pour la province, donc, mais surtout pour la cryptosphère. Car ce qui est énorme, c’est que cette décision est une reconnaissance implicite de la pérennité de la Proof of Work par les autorités d’une province occidentale de 9 millions d’habitants. Ça devrait faire réfléchir par chez nous… Bon, pour les autres mineurs mondiaux, une sortie de ce compétiteur énorme aurait été une aubaine… mais on n’y a jamais cru, pas plus qu’on ne croit à une interdiction du minage par la Chine. Donc, bonne nouvelle quand même pour nous, et surtout, événement majeur de la vie de Bitcoin”.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles