27 juil. 2021 · 6 min read

Le FMI déconseille de faire de Bitcoin (BTC) une monnaie légale

Alors que le Salvador se prépare à donner cours légal au Bitcoin (BTC), le Fonds Monétaire International (FMI) a de nouveau émis un avertissement à ce sujet.

Source: Adobe/Maksym Yemelyanov

Si les gouvernements doivent "passer à la vitesse supérieure" pour offrir les avantages offerts par la technologie sous-jacente aux crypto-actifs, ainsi que pour tirer parti des nouvelles formes numériques de monnaie, l’adoption d’une cryptomonnaie pourrait être dangereuse, selon deux directeurs du FMI.

Dans un billet de blog, le conseiller financier et directeur du département des marchés monétaires et des capitaux du FMI, Tobias Adrian, et la directrice du département juridique du FMI, Rhoda Weeks-Brown, affirment cependant qu'il ne faut pas négliger les avantages des technologies sous-jacentes aux cryptomonnaies, qui permettent notamment des paiements moins chers et plus rapides, des services financiers plus inclusifs, une meilleure résilience, etc.

"Le risque immédiat de l'adoption généralisée d'une cryptomonnaie telle que le Bitcoin concerne la stabilité macroéconomique", ont-ils déclaré. Pour les ménages et les entreprises, des prix fixés dans deux monnaies signifieraient consacrer davantage de ressources pour choisir quelle monnaie détenir.

Donner cours légal à une cryptomonnaie signifie que cette dernière devrait être acceptée par les créanciers en paiement des obligations monétaires, y compris les impôts. Pour les gouvernements, les recettes seraient exposées au risque de change si les impôts étaient cotés à l'avance dans une cryptomonnaie alors que les dépenses restaient principalement en monnaie fiduciaire, et vice versa.

La politique monétaire "perdrait son efficacité", car les banques centrales ne peuvent pas fixer de taux d'intérêt sur une monnaie étrangère.

Les prix intérieurs pourraient devenir instables, et même si tous les prix étaient exprimés en BTC, les prix des biens et services importés "fluctueraient massivement."

De plus, l'utilisation potentielle de crypto-actifs pour le blanchiment d'argent, l'évasion fiscale ou le financement du terrorisme pourrait menacer le système financier d'un pays, son équilibre fiscal et ses relations avec les pays étrangers et les banques correspondantes.

Bien que le Groupe d'action financière (GAFI) ait établi une norme de réglementation des actifs virtuels pour minimiser ces risques, le FMI indique que leur application n'est pas encore cohérente entre les pays.

Il est peu probable que les cryptomonnaies deviennent populaires dans les pays où l'inflation et les taux de change sont stables et où les institutions sont crédibles, car les ménages et les entreprises ne seraient guère incités à fixer un prix ou à épargner en cryptomonnaies, étant donné leur volatilité.

L'utilisation d'une monnaie de réserve mondialement reconnue, comme le dollar ou l'euro, peut également être plus attrayante dans les économies moins stables, selon les auteurs.

Les questions juridiques découlent du fait que le statut de cours légal exige qu'un moyen de paiement soit largement accessible - mais l'accès à Internet et la technologie nécessaire pour transférer la crypto ne le sont pas, ce qui soulève des préoccupations en matière d'équité et d'inclusion financière.

Quant à l'argument selon lequel l'adoption des cryptomonnaies bénéficierait aux personnes non bancarisées, les auteurs affirment qu'elles pourraient devenir un véhicule populaire pour effectuer des paiements, mais pas pour stocker de la valeur, car elle "serait immédiatement échangée en monnaie réelle."

Mais un facteur serait favorable à l’utilisation des cryptomonnaies, selon le post : la "vraie monnaie" n'est pas toujours facilement disponible ; elle peut ne pas être facilement transférable ; et certaines formes d'argent peuvent être interdites dans certains pays.

Cependant, selon Adrian et Weeks-Brown, l'utilisation généralisée des cryptomonnaies compromettrait la protection des consommateurs, car ceux-ci pourraient perdre leur richesse en raison de la volatilité, de la fraude, des cyber-attaques ou des problèmes techniques de la technologie sous-jacente, par ailleurs robuste.

Enfin, "les implications écologiques de l'adoption de ces cryptomonnaies en tant que monnaie nationale pourraient être terribles", concluent-ils, réitérant des préoccupations antérieures qui ont été démenties à plusieurs reprises.

La cryptosphère contre-attaque

La cryptosphère a répliqué en déclarant que ce post "résume tous les éléments de désinformation disponibles" et que ce sont "des déclarations normatives et biaisées".

Fondamentalement, d'après les commentaires, il semble que le post avait à la fois tort et raison : tort dans ses arguments et présomptions, qui ont déjà été discutés et démystifiés de nombreuses fois auparavant, mais aussi parce que les crypto-monnaies n'ont pas besoin du système traditionnel - exactement le contraire. Elles ont été créées pour l'éviter. Et c'est là que le post peut être correct - la crypto est effectivement un risque pour les institutions traditionnelles, simplement parce que son objectif, ainsi que celui de toute l'infrastructure qui l'entoure, est de les remplacer et/ou d'offrir une alternative.

Selon l'économiste Daniel Sanchez, l'objectif de l'utilisation des cryptomonnaies n'est pas de s'enrichir mais de réaliser des transactions librement, les informations étant visibles sur la blockchain et accessibles à tous - et non pas de “siphonner les revenus des gens pour financer les invasions et politiques inflationnistes fallacieuses de croissance."

En ce qui concerne la dévaluation, l'inflation, ainsi que les personnes qui perdent leur richesse à cause d'escroqueries, cela arrive tous les jours avec la monnaie fiduciaire, ont souligné de nombreux commentateurs. Selon eux, ce sont les politiques monétaires coûteuses qui constituent une menace pour la stabilité financière et économique.

Un commentateur a fait remarqué que le pays a utilisé BTC "pour résoudre le problème que VOUS, le FMI, étiez censé régler".

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h" et “Investir dans Bitcoin".

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________