Accueil Actualités

Les gouvernements du monde entier travaillent sur la réglementation des cryptos

Par Tim Alper
Les gouvernements du monde entier travaillent sur la réglementation des cryptos 101
Source: iStock/BrianAJackson

Les gouvernements du monde entier s'orientent de plus en plus vers la réglementation et la taxation du secteur des cryptomonnaies, les dirigeants d'Europe et d'Amérique du Sud étant prêts à passer à l’action.

Aux Pays-Bas, le principal organisme de réglementation financière du pays, l’Autorité néerlandaise des marchés financiers, a déclaré au gouvernement qu’il devrait interdire les transactions anonymes et obliger tous les services liés aux portefeuilles et aux exchanges néerlandais à demander des licences de trading émanant des gouvernements ou des régulateurs. Un système similaire est actuellement en place au Japon, où tous les exchanges domestiques sont soumises à l’approbation de la Financial Services Authority du pays.

Au Chili, l’administration fiscale du pays a indiqué que les citoyens qui ont tiré de l’argent des cryptomonnaies en 2018 doivent payer des impôts sur le revenu. Pour Diario Financiero, un média chilien, l’autorité fiscale a déclaré que les crypto-gagnants devront inclure des informations sur les revenus tirés de la vente «d’actifs numériques ou virtuels, tels que des cryptomonnaies (par exemple, Bitcoin) dans la section «autres bénéfices» du formulaire de déclaration de revenus de l'exercice 2018. Les Chiliens doivent soumettre leurs déclarations fiscales à l'autorité en avril de cette année.

La communauté crypto chilienne attend avec impatience la prochaine bataille juridique entre les principaux exchanges de cryptomonnaies du pays et un certain nombre de banques de premier plan.

Les autorité fiscales européennes ciblent les traders, les investisseurs et les vendeurs de cryptomonnaies.

Des observateurs locaux ont déclaré que l’industrie polonaise de la cryptographie se méfiait des nouvelles réglementations qui obligeraient les traders de cryptomonnaies à déclarer leurs revenus provenant de la vente de cryptomonnaies en 2019 et à les soumettre à un taux d'imposition de 19%.

Parallèlement, aux États-Unis, un des acteurs principaux du marché de la cryptomonnaie, Circle collabore avec les régulateurs afin de modifier le traitement fiscal douloureux appliqué actuellement au secteur crypto.

Aux États-Unis, des investisseurs ont toutefois perdu des milliards de dollars en tradant des cryptos l’année dernière, mais ils ne semblent pas avoir l’intention de faire des déclarations même s’ils peuvent demander une déduction, comme l’avait rapporté Cryptonews.com.

De plus, cette année, les gouvernements se concentreront probablement sur deux domaines: la fiscalité et la réglementation des offres / marketing pour le grand public. En outre, après avoir constaté que les cryptomonnaies étaient de mieux en mieux réglementées, le grand public pourrait devenir plus disposé à les utiliser et à les adopter.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles