Accueil ActualitésActualités Altcoin

Le fisc américain clarifie "un peu" sa position sur les parachutages (airdrops) de cryptomonnaies

Par Tim Alper
Le fisc américain clarifie "un peu" sa position sur les parachutages (airdrops) de... 101
Source: iStock/NoDerog

La plus haute autorité fiscale des États-Unis, l’Internal Revenue Service (IRS), a quelque peu clarifié ses récentes directives fiscales en matière de cryptomonnaie. Cependant, leur décision finale concernant l’imposition des parachutages (airdrops) promotionnels n’a pas encore été prise.

Les critiques ont souligné une série de problèmes potentiels dans les dernières directives rendues publiques en octobre.

Parmi ces problèmes, le plus frappant est peut-être une section sur les “parachutages”, qui, dans le monde des cryptomonnaies, est généralement une méthode qui est utilisée pour faire des cadeaux promotionnels ou donner des récompenses aux clients.

L'IRS semble avoir utilisé ce terme pour faire référence à des forks, des situations dans lesquelles une chaîne de blocs se scinde, ce qui signifie parfois que les détenteurs de jetons reçoivent des avoirs dans une nouvelle cryptomonnaie.

Selon Bloomberg Tax Christopher Wrobel, avocat au sein du bureau du conseiller juridique principal (fiscalité et comptabilité) de l'IRS, a confirmé que, bien que les revenus générés par un fork soient imposables conformément aux dernières décisions, celle concernant les revenus ne s’applique pas aux cadeaux publicitaires promotionnels. Wrobel a déclaré que l'IRS "n'avait finalement pas encore décidé" si les parachutages de jetons devaient être considérés comme taxables.

Lire aussi: Cet homme a investi la moitié de ses gains à la loterie dans Bitcoin.

Cela anime les espoirs exprimés par plusieurs experts en fiscalité. Certains avaient affirmé que les personnes réalisant des bénéfices sur des ventes de jetons réinvesties dans d'autres cryptomonnaies pourraient différer le paiement de leurs impôts, les règles régissant les échanges de même nature n'ayant été formulées aux États-Unis qu'en 2017.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles