Accueil Actualités

Un parlementaire japonais veut assouplir la crypto-fiscalité

Par Tim Alper
Un parlementaire japonais veut assouplir la crypto-fiscalité 101
Takesi Fujimaki. Source: Twitter / @fujimaki_takesi

Un parlementaire japonais veut instaurer une réforme fiscale relative aux cryptomonnaies et a déposé une pétition à ce sujet auprès des deux chambres du Parlement.

Takesi Fujimaki, ancien conseiller de George Soros et ancien employé de JPMorgan Chase, est actuellement membre du Japan Innovation Party de la Chambre des conseillers. Si elle était acceptée par le Parlement, la motion de Fujimaki susciterait un débat.

Fujimaki est l’un des alliés les plus fervent défenseur de la blockchain et de la cryptomonnaie et a fait pression à plusieurs reprises sur la Chambre haute pour qu’elle élabore une législation fintech favorable aux entreprises.

Selon son site, Fujimaki indique que les lois fiscales en vigueur relatives à la cryptomonnaie autorisent les opérateurs japonais à être taxés à hauteur de 55% ; lui souhaite proposer un plafond d’imposition de 20%. Le changement placerait la taxation de la cryptomonnaie au même niveau que la taxe sur les opérations de change, les actions et les fonds communs de placement.

La proposition permettrait également aux opérateurs de reporter leurs pertes à l'exercice suivant (déduction faite des bénéfices), ce qui signifie que les opérateurs pourraient finir par payer moins en termes d'imposition d'une année à l'autre.

Il propose également les éléments suivants:

  • Pas de taxe sur les transactions de crypto à crypto
  • Pas d'impôt sur les petits paiements (Fujimaki donne l'exemple d'une exonération de taxe sur les factures de restaurant de 28 USD si elle est réglée en cryptomonnaie)

Le politicien a organisé une série de conférences et de réunions pour les sympathisants de sa campagne de réforme de l’impôt, lancée en décembre dernier. Parmi les intervenants aux réunions, on peut citer Oki Matsumoto, PDG du Monex Group (opérateur de l’échange de cryptomonnaie Coincheck).

Fujimaki a posté la nouvelle sur Twitter, où il a reçu de nombreux retweets et des messages de soutien de la crypto-communauté japonaise.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles