. 9 min read

La blockchain Kalima pour les entreprises et l’IoT sera listée sur BitMart le 2 février 2023

Kalima Blockchain sera cotée sur BitMart Exchange le 2 février 2023, rendant son token, le « KLX », disponible à l’achat et à l’échange public, comme annoncé sur ses plateformes médias sociaux.

A la suite d’une vente privée réussie, avec €5 million de KLX vendus, le KLX devrait lancer une nouvelle tendance dans le monde de la crypto en 2023, avec des acheteurs s’attendant à ce que la cotation BitMart propulse le KLX vers de nouveaux sommets, compte tenu du profil fiable fourni par Kalima et l’utilité de son token.

Kalima Blockchain, un projet au potentiel de devenir une licorne française

Kalima, une solution blockchain layer 1 de troisième génération, est un écosystème en pleine expansion qui permettra aux entreprises, aux développeurs et aux startups de construire l’avenir des applications Web3, d’entreprise, de gouvernance de données (Data Governance), et d’IoT (Internet des Objets), pour des cas d’usages pratiques.

Les utilisateurs peuvent gouverner, gérer et monétiser leurs données de manière indépendante, en utilisant le réseau décentralisé de blockchains permissionnées de Kalima, les « PrivaChains », ainsi que créer leurs propres tokens pour des systèmes de smart-rewarding.

Kalima est une plateforme modulaire qui permettra aux développeurs de créer des applications décentralisées (dApps) hébergées sur les PrivaChains. Kalima a été conçu dans le but de générer de nouveaux modèles commerciaux ou d’améliorer ceux existants, allant de la notarisation des données, à la finance décentralisée (DeFi), en passant par la tokenisation de biens (NFT), la monétisation des données et les applications IoT industrielles (IIoT) (doubles digitaux, maintenance prédictive, infrastructure intelligente, etc.). 

La blockchain de Kalima est conçue pour gérer de très grandes quantités de données, générées par les industries, et pour traiter ces données en temps réel à la périphérie (at the edge) avec les smart contracts Kalima. Les PrivaChains sont capables de se connecter les unes aux autres ainsi qu’à d’autres blockchains publiques (Tezos, Lightning Network et bientôt les hubs Polygon et Cosmos). Servant également comme layer 2 ou 3 à Bitcoin, le réseau Kalima devrait avoir un impact important sur les réseaux blockchain largement adoptés, stimulant l’adoption globale de Kalima.

Le KLX, le token de Kalima, qui sera listée sur la plateforme d’échange Bitmart le 2 février 2023, a une utilité nécessaire aux fonctionnalités de Kalima. Contrairement à d’autres projets BIoT (Blockchain for IoT), tels que Helium, le KLX de Kalima n’est pas seulement conçu pour récompenser ses utilisateurs, mais est aussi utilisé pour sécuriser l’ensemble du réseau. Le KLX est également utilisé pour les frais de transaction, le staking, la création de pools de validation, l’acquisition de PrivaChains et pour activer plusieurs fonctionnalités clés sur le Kalima Network (par exemple: monétisation des données sur des dApps oracles).

Que ce soit pour les entreprises, ou pour les développeurs souhaitant bénéficier du réseau Kalima, la création de dApps sur l’écosystème Kalima est un processus naturel, activement soutenu par les développeurs Kalima. Kalima fournit des SDK puissants pour développer des dApps à l’aide de langages de programmation standards et d’outils de développement standards, puis simplifie le développement et la maintenance de dApps. La fondation Kalima organise un certain nombre de hackathons et de airdrops pour les développeurs, afin de les aider à perfectionner leurs compétences à programmer sur le réseau, commençant par le premier Kalima Developer Airdrop.

Un projet associé à des acteurs clés de l’industrie

Avec une infrastructure adaptée à une scalabilité de niveau mondial, Kalima s’est récemment associé à des entreprises clés, en plus de son réseau déjà existant de partenaires et d’associés. 

L’une de ces entreprises clés est Kerlink, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions de connectivité pour le déploiement de réseaux IoT (Internet des Objets) publics et privés. Les premières solutions commerciales de Kerlink intégrées de la Kalima Blockchain devraient être largement disponibles dans les mois à venir. 

Comme l’a déclaré Yannick Delibie, Kerlink CTIO, « La convergence entre l’IoT et la blockchain, combinée à la tokenisation, est un élément clé dans l’ avenir proche pour envisager de nouveaux modèles économiques, basés sur une architecture de confiance, de traçabilité des données, d’immuabilité et avec des contrats intelligents et applications décentralisées (DApps) à la périphérie des réseaux IoT ». 

L’offre de Kalima fait également désormais partie du catalogue de produits numériques proposé par la plateforme Schneider Electric Exchange, marquant une nouvelle étape dans la mise à disposition internationale de la technologie de Kalima aux entreprises et aux utilisateurs privés. 

Une confiance mutuelle entre Kalima et BitMart

En tant que produit créé par nécessité afin de répondre aux besoins industriels globaux, le listing sur Bitmart rend le KLX disponible à l’international dès 2023, tout en maintenant la confiance que sa base d’utilisateurs exigeait. BitMart étant une plateforme d’échange internationale bénéficiant de nombreux agréments et qui permet aux utilisateurs de 180+ pays d’acheter et de vendre des cryptomonnaies, qu’ils soient débutants ou traders expérimentés, elle correspondait aux bons critères pour que Kalima y soit répertorié. Avec un système avancé de contrôle des risques, l’exploitation d’un système hybride de wallet chaud et froid, et le déploiement de technologies multi-signatures qui ont été revues et améliorées depuis 2021, BitMart assure un niveau de sécurité reflétant la confiance requise par Kalima. 

Dans cette ère de la blockchain et de la cryptomonnaie constamment bouleversée, Kalima Blockchain lance une nouvelle tendance « Non-Hype »

Compte tenu des conditions actuelles du marché mondial et de celui des cryptomonnaies, on pourrait se demander: « Pourquoi être listé maintenant? » Alors que le monde de la crypto était inondé de projets « hyped », qui semblaient tous être révolutionnaires en leur propre façon, depuis le début de la popularisation des investissements crypto, jusqu’à récemment dans le marché baissier que l’on traverse, un certain ralentissement et une certaine méfiance à l’égard de tels projets se font sentir depuis quelques mois. 

En effet, souligné par l’échec remarquable de FTX, les projets qui auraient été couronnés de succès jusqu’à il y a quelques mois, tels que les NF T artistiques, les mondes métavers, les projets layer2-3 superflus et autres, reçoivent maintenant moins d’attention de la part des investisseurs et des utilisateurs crypto, marquant une nouvelle ère définie par des investisseurs et des utilisateurs plus prudents et axés sur l’utilité des projets. 

Kalima est l’un des projets qui répondent à ces nouvelles attentes, il est entièrement axé sur l’utilité qu’elle présente et la valeur que son système peut ajouter aux entreprises. Non seulement il s’agit d’une solution layer 1, mais c’est aussi une solution permettant une création très modulaire de dApps, ce qui générera de nouveaux modèles commerciaux ou améliorera ceux existants pour les entreprises. Les cas d’utilisation de Kalima vont de la notarisation des données à la finance décentralisée (DeFi), en passant par la tokenisation des actifs (NFT), la monétisation des données et les applications IoT industrielles (IIoT) (solution de suivi du carbone, infrastructure de marché, maintenance prédictive, jumeaux numériques, etc.). La tokenomie du KLX est conçue de manière à refléter la croissance et l’adoption du réseau Kalima, qui a la capacité d’être adopté à une échelle mondiale, grâce à la modularité et aux fonctionnalités techniques que le projet offre.

Le timing de ce listing s’inscrit donc très bien dans la vision d’adoption globale du réseau Kalima. Couramment, le déploiement du Kalima Network est en cours. Avant mi-2023, le réseau commencera à croître grâce à l’ajout de six pools de validation. Aujourd’hui, des PrivaChains industrielles fonctionnent déjà sur le Kalima Network en production. Le nombre de pools de validation et de PrivaChain fonctionnant sur le réseau Kalima augmentera avec le temps.

Lorsque la Kalima MainChain sera lancé en 2024, le token KLX passera d’un token ERC20 à un token KLX natif sur le réseau Kalima. Chaque détenteur du token ERC20 pourra convertir ses tokens ERC20 en token KLX natif.

Avec une telle utilité, un tel potentiel et une telle feuille de route, le listing de Kalima sur BitMart ouvre une nouvelle ère pour le monde de la blockchain et de la crypto.

Ce texte est un communiqué de presse. Faites vos propres recherches et n'investissez que l'argent que vous pouvez vous permettre de perdre.