Le liquid staking, le restaking et le succès des LSD tokens

Charles Ledoux
| 5 min read

liquid staking

Découvrez tout sur le liquid staking, le restaking et les LSD tokens et leur place dans le marché DeFi.

Le passage d’Ethereum en Proof-Of-Stake permet désormais aux investisseurs de consolider la blockchain en devenant un “validateur”. Pour cela, il doit s’acquiter de 32 ETH pour pouvoir participer et engranger environ 4% de rendement annuel. Cette somme non négligeable rend l’investissement dans le staking d’ETH inenvisageable pour les plus petits portefeuilles.

C’est dans ce contexte que le liquid staking est une révolution dans l’écosystème et dans l’investissement DeFi. Grâce au liquid staking, les investisseurs peuvent donc staker des jetons ETH et recevoir des jetons liquides (LSD token) en contrepartie. Ainsi, ils bénéficient non seulement d’un rendement passif, mais également la possibilité d’utiliser ces jetons pour d’autres services DeFi. Voici pourquoi ces jetons risquent d’exploser dans le marché DeFi.

Le Liquid Staking, qu’est-ce que c’est ?


Pour faire simple, le liquid staking c’est comme aller dans un parc d’attraction et d’acheter des tickets pour pouvoir participer aux attractions disponibles. A la différence que l’argent déposé est vos ETH, les tickets obtenus sont les jetons LSD et le parc est le marché DeFi.

L’aspect le plus important de cette nouvelle fonctionnalité DeFi est que cela permet d’obtenir tous les bénéfices en rendement du staking, tout en permettant de naviguer dans la DeFi et d’y investir les LSD tokens obtenus. Pour chaque quantité d’ETH déposée en staking, l’investisseur obtient une quantité 1:1 (échangeable à tout moment) en jetons LSD.

Alors qu’à l’origine le staking ne permettait pas d’avoir accès et de pouvoir utiliser les jetons stakés, ces tokens LSD permettent donc de continuer à les utiliser indirectement. Un avantage non négligeable qui commence à rencontrer un succès dans l’univers des investissements DeFi.

Les fournisseurs de Liquid staking dans la DeFi

A l’heure actuelle les fournisseurs de liquid staking les plus utilisés et réputés dans le marché DeFi sont Lido et RocketPool. Pour rappel, Lido avait dépassé pour la premières fois depuis un an les 15 milliards de dollars en TVL de jetons LSD, l’été dernier. Le marché total a, quant à lui, dépassé son record de 20 milliards de dollars de TVL.

Malgré une offre de rendement quasi similaire, les deux protocoles divergent sur certains points. En effet, avec son jeton LSD nommé stETH, Lido verse directement les rendements sur les portefeuilles des stakers. En contrepartie, un frais d’environ 5 à 10% est prélevé sur ces rendements.

Pour ce qui est des jetons rETH proposés par RocketPool, ils sont obtenus que lorsque l’investisseur décide de les revendre. En effet, c’est en augmentant de prix que le jeton rETH permet aux investisseurs de générer des rendements passifs.

Il est également bon de signaler que Lido restreint actuellement le nombre de jetons disponibles. Cette restriction devrait être élargie à l’avenir. Frax Finance fait également partie des nouveaux projets à faire sa place dans le marché émergent du liquid staking (avec environ 800 millions de dollars en TVL).

Pour finir, le DEX Curve Finance est également un lieu important de la DeFi, pour pouvoir tirer partie au maximum de ses jetons LSD. L’investisseur peut ensuite augmenter ses rendements en utilisant Convex Finance.

Malgré le fait que l’écosystème DeFi soit encore à ses débuts, cette technologie de liquid staking offre un nouvel attirail dans la panoplie de l’investisseur DeFi.

L’arrivée du restaking et les risques du marché DeFi

Ce qui semble encore plus révolutionnaire, c’est ce qu’a de déployé la société EigenLayer. Avec son protocole de restaking unique en son genre, EigenLayer permet aux jetons ETH ou LSD d’être “restaké”, pour contribuer à la sécurisation de diverses applications dans l’écosystème d’Ethereum.

L’avantage principal est qu’il est plus sécurisé. Notamment par le fait que l’investissement des jetons restakés est beaucoup plus flexible. En effet, le protocole de restaking utilise des smarts contracts et permet aux investisseurs d’alloués leurs jetons dans plusieurs pools de liquidités différentes en même temps. Cette flexibilité augmente donc la confiance dans la sécurité du réseau.

En somme, les utilisateurs d’EigenLayer peuvent participer à la sécurité de l’écosystème, en plaçant leurs jetons LSD dans des rollups,des bridges, et des data availability network.

Cette nouvelle fonctionnalité est une véritable révolution car elle tire partie des avantages du staking, du liquid staking et permet de fournir une infrastructure plus sécurisée. Cela offre donc un investissement plus fiable que les deux précedents.

Les risques du marché DeFi


En effet, notamment par le fait que les protocoles de liquid staking proposent ces produits dérivés crypto grâce à des smarts contracts, ceux-ci sont sujets à des failles et donc à des hacks.

Cela s’est déjà produit à mainte reprise dans le marché DeFi. Les smarts contracts sont d’ailleurs sûrement la plus grosse faille dans la sécurité des projets DeFi.

C’est d’ailleurs un point sensible sur lequel Vitalik s’était exprimé dans un blog post :

“Nous devrions plutôt préserver le minimalisme de la chaîne, soutenir les utilisations du re-staking qui ne ressemblent pas à des pentes glissantes pour étendre le rôle du consensus Ethereum, et aider les développeurs à trouver des stratégies alternatives pour atteindre leurs objectifs de sécurité.” déclare-t-il.

Le protocole proposé par EigenLayer est donc le plus prometteur, puisqu’il offre une sécurité accrue. Notamment en “excluant” les stakers ne respectant pas les protocoles de la plateforme.

Conclusion


Le passage d’Ethereum en Proof-Of-Stake est encore récent et encore fragile. Néanmoins, comme l’a souligné Vitalik, les protocoles comme le restaking et les liquid staking viennent donner une alternative à la communauté pour consolider et investir dans l’écosystème.

De toute évidence, au vue des volumes de TVL qui ne cessent d’augmenter, le liquid staking et plus particulièrement le restaking devraient exploser dans les années à venir.

Même s’ils ne sont qu’à leurs balbutiements, ces produits dérivés ont tout pour devenir les stars du marché DeFi. D’autant plus que l’Etehereum semble demeurer le leader incontesté du PoS.


Source : Original


Sur le même sujet :