03 mai 2022 · 5 min read

Des acteurs majeurs du secteur crypto et Bitcoin (BTC) mettent en garde contre le risque associé à la preuve d'enjeu

Le risque de monopolisation des entreprises est extrême dans les systèmes basés sur la preuve d'enjeu (PoS), car ces derniers transforment les nouveaux systèmes financiers en ploutocraties, ont averti des dizaines d'entreprises américaines dans une lettre adressée à l'Agence américaine de protection de l'environnement (Environmental Protection Agency, EPA).

Source: Adobe/gerasimov174

Les entreprises ont riposté à l'attaque du membre du Congrès Jared Huffman qui a récemment décrit le minage de Bitcoin (BTC) comme un "poison pour nos communautés", qui contribue à la "pollution de l'air, de l'eau et du bruit". Selon les entreprises, la lettre d'Huffman à l'EPA est "fondée sur plusieurs perceptions erronées concernant le Bitcoin et le minage des actifs numériques, qui ont déjà été démystifiées ou qui confondent le minage avec d'autres industries." 

Les deux plus importants crypto-actifs par capitalisation boursière - Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) - utilisent actuellement le mécanisme de consensus de preuve de travail (PoW), mais ETH prévoit de passer prochainement à PoS.

Si la lettre a été signée par de multiples sociétés de minage de Bitcoin telles que Core Scientific, Argo Blockchain, Foundry Digital et d'autres, dont l'un des plus gros détenteurs de BTC, MicroStrategy, d'autres acteurs majeurs de l’industrie crypto ont également signé la lettre. La liste comprend notamment Digital Currency Group, Galaxy Digital, Grayscale Investments, SBI Crypto et Bitgo.

Dans sa lettre, Huffman écrit que "des technologies de minage moins énergivores, telles que PoS, sont disponibles et ont une demande énergétique inférieure de 99,99 % à celle de PoW pour valider les transactions."

Cependant, selon les acteurs de l'industrie crypto, la raison pour laquelle PoS n'est pas adapté en tant qu'alternative au processus de minage du Bitcoin basé sur PoW, est qu'il a tendance à entraîner une accumulation du pouvoir sur le réseau dans un nombre réduit de mains. De nombreux propriétaires de cryptomonnaies choisissent de stocker leurs actifs auprès de grands dépositaires, ce qui entraîne inévitablement des risques et une centralisation dans un système PoS, selon la lettre.

"[...] en pratique, ces intermédiaires ont tendance à accumuler la majeure partie de l'offre", indique la lettre, ajoutant que la multiplication des réglementations rend toujours plus difficile l'entrée de nouveaux dépositaires sur le marché, ce qui conduit à une consolidation accrue du secteur.

"Ainsi, le risque de prise de contrôle par les entreprises est extrême dans les systèmes de preuve d'enjeu", indique la lettre, citant en exemple le rachat de STEEM par Justin Sun, fondateur de Tron (TRX).

"En termes simples, la preuve d'enjeu transforme ces nouveaux systèmes financiers en ploutocraties - un résultat incompatible avec des outils qui sont censés être décentralisés, mondiaux et totalement dépourvus de barrières politiques à l'entrée", indique la lettre, avant d'ajouter :

"Puisque le Bitcoin a été créé spécifiquement pour priver les intermédiaires de leur pouvoir, il est impératif qu'il reste sur la preuve de travail."

Selon la lettre, étant donné que le PoS et le PoW sont qualitativement différents, il est trompeur de se référer au PoS comme une forme plus "efficace" du PoW, puisqu'il ne permet pas d'obtenir le même résultat.

"Une bicyclette utilise moins d'énergie qu'un avion, mais elle réalise quelque chose de différent, et ne peut donc pas être considérée comme plus efficace", ont-ils écrit, notant que le PoS ne permet pas, par exemple, de réaliser la distribution décentralisée d'un actif numérique, comme le fait le PoW.

De plus, selon la lettre, le PoS doit être compris comme un terme de l'industrie désignant un consortium financier gouverné par des actionnaires.

"Dans les systèmes PoS contemporains, ce sont les plus grands détenteurs de jetons qui déterminent en fin de compte la gouvernance de l'entreprise, même si cela n'est pas explicitement codé dans le protocole", écrivent les auteurs. 

Cependant, la communauté Ethereum a rejeté des affirmations similaires par le passé. 

Par exemple, lors d'un entretien avec Cryptonews.com, Marius van der Wijden, développeur d'Ethereum, a déclaré que la communauté fait tout ce qu'elle peut pour que la mise en œuvre de PoS sur Ethereum reste décentralisée, sécurisée et équitable pour tous les utilisateurs.

"Il existe un argument selon lequel dans PoS seuls "les riches deviennent plus riches", mais je dirais que c'est encore plus vrai dans PoW, car les sociétés de minage peuvent tirer parti de leur économie d'échelle bien mieux que n'importe quel mineur à domicile", selon van der Wijden.

Parallèlement, la lettre des principaux acteurs du secteur crypto s'est attachée à contrer systématiquement chacun des nombreux points soulevés dans la lettre du Congrès, notamment les accusations de "risques environnementaux et de pollution" liés au minage, la réouverture d'installations de charbon et de gaz fermées par les mineurs et les fausses déclarations sur la consommation d'énergie d'une seule transaction en bitcoins.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: