Les membres de la communauté Ethereum (ETH) proposent une nouvelle norme pour diminuer les hacks DeFi

| 3 min read

De nombreux hackers se sont tournés vers l’espace de la DeFi (finance décentralisée) en raison de sa popularité croissante et du manque de régulation qui l’entoure. Les développeurs sont amenés à créer des codes robustes pour protéger leurs protocoles et applications. Dans ce cadre, un groupe de développeurs de la communauté Ethereum a proposé de créer une nouvelle norme afin de renforcer la sécurité au niveau des protocoles de la DeFi.

Quelles sont les fonctionnalités que ce nouveau standard pourrait apporter ? 

Cette nouvelle norme fait actuellement l’objet de discussions au niveau de la communauté Ethereum. Baptisée ERC-7265 (Ethereum Request for Comments), la norme proposée introduirait un mécanisme qui ferait office de « disjoncteur » (circuit breaker). 

Les développeurs à l’origine de cette proposition ont souligné que les ponts (bridges), les oracles, les contrats intelligents et autres n’étaient pas la raison fondamentale des hacks. Ils ont noté que le temps de réponse de la plupart des projets était tout simplement trop long pour réagir à un piratage.

Pour corriger cela, le disjoncteur déclenche un arrêt temporaire des sorties de jetons à l’échelle du protocole lorsqu’un seuil est dépassé pour une métrique prédéfinie. Ce disjoncteur ne modifiera pas la structure du protocole sous-jacent. Il servira principalement de véhicule de transmission pour les sorties de jetons : 

“Lorsqu’un piratage se produit, l’attaquant ne pourra plus vider un contrat entier en quelques secondes. La majorité des fonds peuvent être récupérés.”

Cette fonctionnalité devrait offrir une flexibilité maximale aux développeurs afin de maintenir une comptabilité interne correcte pour les protocoles intégrés. Ainsi, les développeurs peuvent spécifier si le contrat intelligent correspondant doit retarder le règlement et interrompre temporairement les sorties de jetons ou revenir sur les tentatives de sorties.

Rendre la DeFi plus sûre pour les utilisateurs

Un rapport récemment publié par l’équipe à l’origine de l’application pour portefeuille crypto De.Fi a révélé qu’Ethereum avait enregistré le nombre le plus élevé de pertes consécutives à des piratages et hacks. Par ailleurs, BNB Chain est la blockchain où le nombre de piratages avait été le plus élevé. Compte tenu de l’importance d’Ethereum et de BNB Chain pour ce secteur, ces résultats n’ont rien surprenants

Le développeur répondant au pseudonyme Meir Bank a d’ailleurs noté que les piratages des protocoles de la DeFi ont souvent des conséquences catastrophiques : 

« Lorsque les protocoles sont piratés, ils perdent souvent tout. La TVL [valeur totale bloquée] peut chuter à zéro en quelques secondes. »

A l’instar des propositions d’amélioration d’Ethereum (EIP, Ethereum Improvement Proposal), les ERC sont des normes proposées qui définissent comment des caractéristiques ou des fonctionnalités spécifiques doivent être mises en application sur le réseau Ethereum. Il reste à voir si cette proposition sera acceptée par la principale équipe des développeurs d’Ethereum. 

Sources : Github, Twitter