Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Plus de 2 500 commerçants autrichiens acceptent désormais le Bitcoin

Par Sead Fadilpašić
Plus de 2 500 commerçants autrichiens acceptent désormais le Bitcoin 101
Source: Adobe/luzitanija

Les possesseurs de cryptomonnaies autrichiens peuvent désormais les dépenser dans tout le pays. La société de fintech autrichienne Salamantex a annoncé que son logiciel pour effectuer des paiements en cryptomonnaie a été intégré dans le service de paiement A1, l'un des plus grands opérateurs de réseau mobile d'Autriche.

Il existe plus de 2 500 guichets A1 acceptant ces paiements, autant d’endroit où effectuer des achats en cryptomonnaie. Il faut cependant pour cela que le commerçant ait activé la fonction.

Les commerçants sont libres de l'activer et de commencer à accepter les cryptos: Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH) ou Dash (DASH). Le client paie en crypto, mais le commerçant continue à recevoir des euros, "et n'encourt donc aucun risque lié au taux de change ou à la liquidité", indique l'annonce.

Lire aussi: Les wallets des particuliers pourraient consommer 50 % de l'offre du Bitcoin.

Dès à présent, les commerçants peuvent commander cette fonction de paiement auprès de A1 Payment et la tester sans frais d'activation.

"L'acceptation des cryptomonnaies, c’est accéder à de nouveaux groupes de clients et ça permet aux commerçants de se positionner en tant que pionniers dans leur secteur", a déclaré Markus Pejacsevich, directeur général de Salamantex.

La société a ajouté que les derniers mois marqués par la pandémie de COVID-19 ont entraîné un changement d'état d'esprit dans l'Autriche, habituellement favorable à l'argent liquide. "Le gouvernement et les détaillants ont demandé aux gens de passer principalement aux paiements sans espèces dans la mesure du possible, une forme de paiement orientée vers les besoins d'une génération numérique".

Le logiciel Crypto Payment Service est conçu pour être intégré dans les processus de paiement existants. M. Salamantex a déclaré que les partenariats avec A1, ainsi que ceux avec les fournisseurs de solutions de paiement Ingenico et Concardis, permettent un large déploiement du service de paiement crypto en Autriche et dans les pays voisins. "D'autres collaborations avec des fournisseurs de services de paiement sont déjà prévues".

En août 2019, A1 s'est associé à Salamantex, Ingenico et Concardis pour un premier "pilote" de paiement en magasin dans six crypto-billets : bitcoin, dash, ethereum, litecoin (LTC), XRP et stellar (XLM). "Le système a fait ses preuves lors d'un essai de plusieurs mois dans des magasins A1 sélectionnés", a déclaré la firme dans cette dernière annonce.

En octobre 2019, Salamantex s'est associée à TEN31, une branche fintech de la banque allemande WEG Bank, afin de commencer à accepter les candidatures de détaillants intéressés par le test de la nouvelle solution de paiement crypto. Cette initiative a été prise après que le principal processeur de paiement crypté BitPay eut quitté le marché allemand plus tôt dans l'année. "Il y a quelques mois à peine, Ingenico a présenté le premier terminal de point de vente avec un logiciel de paiement crypto intégré de Salamantex au salon Euro Shop en Allemagne", a déclaré la société aujourd'hui.

En février de cette année, elle s'est également associée à nouveau avec Ingenico pour lancer un nouveau terminal de point de vente qui permettrait aux commerçants de traiter les "paiements en devises numériques par défaut".
_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies à travers le monde:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles