. 3 min read

Pourquoi les Canadiens détiennent-ils moins de cryptomonnaies qu’avant ?

La crypto-monnaie a pris une place prépondérante dans l’économie mondiale. Le Canada, en tant que nation progressiste, n’a pas été en reste dans cette révolution financière. Toutefois, selon une étude récente de la Banque du Canada, le nombre de propriétaires de crypto-monnaies dans le pays a connu une baisse significative.Quels sont les facteurs qui ont contribué à cette tendance ?

Tendances de la propriété du bitcoin 

L’année 2022 a été marquée par une baisse notable de la propriété de Bitcoin et d’autres crypto-monnaies au Canada. La propriété de Bitcoin a chuté de 13% à 10% de la population. Cette diminution n’a pas été uniforme tout au long de l’année, avec une baisse à 9% en août suivie d’une légère reprise à la fin de l’année. Il est important de noter que cette baisse ne signifie pas que les investisseurs se sont tournés vers d’autres crypto-monnaies, car la propriété d’altcoins a également diminué. Les Canadiens, motivés principalement par des objectifs d’investissement, ont montré une réticence croissante à s’engager dans le marché des crypto-monnaies, malgré une adoption massive en 2021.

Facteurs contribuant à la baisse

Les défis réglementaires ont créé une atmosphère d’incertitude au Canada. L’incertitude dans la réglementation et la peur des escroqueries en matière de monnaie numérique ont été exacerbées par les actions des Autorités Canadiennes en Valeurs Mobilières (CSA). Parallèlement, les conditions défavorables du marché, comme la chute de plus de 50% du prix de Bitcoin, l’effondrement de Terra et FTX, et la perte de plus de 55% de la capitalisation boursière de Bitcoin, ont érodé la confiance des investisseurs. De plus, une tendance intéressante a été observée où ceux ayant une « haute culture financière » semblaient avoir quitté le marché, tandis que ceux ayant une faible culture financière ne l’ont pas fait. Ce phénomène a été accentué par le fait que ceux ayant des revenus inférieurs à 30 000 $ par an ont eu plus de participations en 2022 qu’en 2021, allant à l’encontre de la tendance générale.

Quid des altcoins ?

Malgré la baisse générale, certains altcoins comme Dogecoin, Ether, Bitcoin Cash, et Litecoin ont maintenu leur popularité. La spéculation autour de l’acquisition de Twitter par Elon Musk et l’intégration prévue de DOGE sur Twitter ont augmenté sa popularité parmi les Canadiens.

En ce qui concerne les méthodes d’acquisition, les Canadiens ont principalement acquis des crypto-monnaies via des applications mobiles et des échanges. Coinbase a émergé comme l’échange le plus populaire malgré la présence de Binance. Le crypto-mining est également resté une méthode populaire pour accumuler des tokens. En outre, la pression accrue et l’environnement difficile ont conduit à l’exode de grands échanges de crypto-monnaies comme Binance et ByBit du Canada. La CSA a également interdit deux échanges de crypto-monnaies en 2022.

Perspectives 

Cette tendance à la baisse n’est pas sans implications. Elle soulève des questions pertinentes concernant l’émission potentielle d’une monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) et met en lumière l’importance d’une réglementation claire. Heureusement, les efforts du gouvernement peuvent conduire à une augmentation éventuelle de l’adoption des crypto-monnaies dans la région.

L’étude de la Banque du Canada offre une perspective éclairante sur l’état actuel du marché des crypto-monnaies au Canada. Elle révèle une complexité sous-jacente où la réglementation, les conditions du marché, et la culture financière jouent un rôle crucial. 

Source : Bank of Canada